/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: pression élevée dans les hôpitaux

On recommence à évoquer la possibilité de délester dans certains établissements de la Capitale-Nationale

Le CHU de Québec cherche à augmenter le nombre de lits disponibles pour la clientèle atteinte de COVID-19 à l’hôpital de l’Enfant-Jésus, l’un des deux hôpitaux désignés pour recevoir les patients du coronavirus à Québec.
Photo Didier Debusschère Le CHU de Québec cherche à augmenter le nombre de lits disponibles pour la clientèle atteinte de COVID-19 à l’hôpital de l’Enfant-Jésus, l’un des deux hôpitaux désignés pour recevoir les patients du coronavirus à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Le CHU de Québec considère à regret la possibilité de se remettre à délester des activités, si la tendance continue, à la lumière d’une croissance « soutenue » du nombre d’hospitalisations causées par la COVID-19, depuis quelques jours.

• À lire aussi: COVID-19: 28 nouveaux décès et 1345 cas supplémentaires au Québec

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

« On analyse ça. [...] On voit les cas qui augmentent et il n’y a pas 36 000 solutions. Plus ça augmente et plus il va falloir couper à d’autres places, malheureusement », souligne Bryan Gélinas, porte-parole du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Québec.

Aucune décision définitive n’a été prise encore, et c’est une manœuvre de dernier recours, précise-t-il. Cependant, l’effet de l’augmentation du nombre de cas de coronavirus dans la région de Québec, depuis trois semaines, ne fait pas de doute. 

  • Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:   

Au CHU de Québec, on est passé d’une vingtaine de lits occupés par des patients atteints du coronavirus, la semaine dernière, à 65, dont neuf aux soins intensifs, vendredi. « C’est soutenu, ça augmente [quotidiennement] », constate M. Gélinas.

Plusieurs options

« Il y a plusieurs options qui sont encore regardées, l’objectif principal étant de s’assurer que l’on rend le meilleur service à la population », a de son côté renseigné le Dr Jean-François Shields, chef du département de soins intensifs, qui reconnaît que la « pression sur le système » est de plus en plus grande.

En cas de délestage, il s’agirait d’un retour en arrière de plus d’un mois. À la mi-octobre, au cœur de la deuxième vague, le CHU avait été contraint de réduire ses activités régulières de 30 %, ce qui représentait environ 6000 rendez-vous et 300 chirurgies non urgentes en moins par semaine. Depuis, l’établissement avait retrouvé un niveau d’activité allant de 80 à 90 %.

À l’échelle de toute la capitale, vendredi, 98 personnes étaient hospitalisées pour la COVID-19, dont 11 aux soins intensifs.

C’est un niveau d’hospitalisation qui n’avait pas été vu depuis le 27 octobre : il y avait alors 104 personnes hospitalisées dans la région.

C’était quelques jours après que la vice-première ministre, Geneviève Guilbeault, se fut montrée « très inquiète », le 23 octobre, alors que le réseau de la santé semblait près d’un point de rupture.

Le CIUSSS n’était pas en mesure de détailler la provenance des patients actuellement hospitalisés. Il est toutefois clair que ces derniers nécessitent des soins actifs, puisque les malades qui requièrent peu de soins ou seulement un lieu pour s’isoler sont plutôt dirigés vers des centres de convalescence.

Plusieurs éclosions

Rappelons que des éclosions majeures dans des milieux de vie pour aînés ont, dernièrement, alimenté à la hausse le bilan de la COVID-19, infectant des clientèles vulnérables. La transmission communautaire reste toutefois bien réelle aussi.

À l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, où 22 patients atteints de la COVID-19 recevaient des soins, vendredi, « nous évaluons tous les scénarios possibles, avec notamment le MSSS et nos partenaires [...] mais pour l’heure, nous avons les équipements de protection personnelle et des lits en quantité suffisante », a indiqué un porte-parole, Joël Clément.

En Chaudière-Appalaches, le nombre d’hospitalisations est stable depuis quelques semaines. Aucun délestage n’est envisagé dans un avenir prévisible, selon le CISSS.

— Avec TVA Nouvelles

Hospitalisations dans la Capitale-Nationale  

  • Hier 98 (dont 11 aux soins intensifs) 
  • Il y a une semaine 54 (dont 6 aux soins intensifs) 
  • Le 27 octobre, pic de la 2e vague 104 (dont 16 aux soins intensifs)  

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres