/sports/hockey
Navigation

LNH: une saison de 56 matchs?

Coup d'oeil sur cet article

Alors que la Ligue nationale de hockey et son Association des joueurs (AJLNH) tentent de trouver un terrain d’entente pour amorcer la campagne 2020-2021, le circuit Bettman aurait proposé un calendrier de 56 parties à ses athlètes.

• À lire aussi: Aucune offre ne plait à Hoffman

• À lire aussi: LNH: l’étau continue de se resserrer

C’est ce qu’avançait le réseau TSN, vendredi matin. 

  • Écoutez la chronique de Jean-Charles Lajoie avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:  

Ce scénario présenté par la LNH s’articulerait toujours autour d’un début de saison le 1er janvier. Il semblerait toutefois que les deux clans auraient évoqué la possibilité de retarder l’ouverture de la campagne au 15 janvier.

Advenant que la ligue et le syndicat prennent cette seconde avenue, les camps d’entraînement s’amorceraient aux alentours du 2 janvier, selon le site internet The Athletic.

Il semble également que le circuit Bettman souhaiterait que les sept clubs n’ayant pas pris part à la reprise cet été tiennent un pré-camp d’entraînement de sept jours.

Des questions en suspens

Malgré tout cela, il est toujours difficile de dire si la LNH et l’AJLNH ont réellement fait des progrès dans leurs négociations. Rappelons que les deux parties ne s’entendent pas sur quelques aspects, dont l’enjeu économique.

Les joueurs avaient accepté de reporter à plus tard l’octroi de 10 % de leurs salaires pour la campagne 2020-2021 et de redonner 20 % de leurs rémunérations par le biais de la fiducie aux propriétaires. Or, ceux-ci en demandent plus, ce qui ne plait guère à l’Association des joueurs.

Parmi les offres soumises à l’Association en novembre, le pourcentage de report de paie envisagé était de 20 % et celui de la remise via la fiducie, communément appelée «escrow», de 25 %.

Les discussions devraient se poursuivre à ce sujet dans les prochains jours.

Les deux camps devront également s’entendre sur un calendrier modifié, sur des protocoles de santé et de sécurité intensifiés, et devront déterminer si les matchs seront disputés dans des bulles régionales ou dans les amphithéâtres des différentes équipes.