/news/coronavirus
Navigation

Mélange d’émotions entourant l’interdiction des rassemblements aux Fêtes

Coup d'oeil sur cet article

Pour plusieurs, l’interdiction de rassemblements aux Fêtes en zone rouge, annoncée jeudi par le gouvernement Legault, était écrite dans le ciel.

Si quelques-uns sont déjà résolus à célébrer quand même en compagnie de leurs proches, la majorité des gens rencontrés vendredi par TVA Nouvelles sont résignés à célébrer différemment cette année.

Certains ont d’ailleurs décidé de partir en voyage pour éviter la question.

«Je m’en vais à Cuba. Le rassemblement, ça va être dans l’avion», a dit un homme rencontré à Montréal.

Plusieurs autres, bien que déçus, comptent respecter les directives. «Je vais peut-être passer Noël avec mes colocs et ma mère va peut-être venir chez moi, mais c’est tout», a affirmé quant à elle une jeune femme. 

  • Écoutez la Dre Geneviève Beaulieu-Pelletier, psychologue, avec Geneviève Pettersen à QUB radio  

«Je vais parler avec mes amis en vidéoconférence. Tout pour la santé toujours», a dit un autre passant.

«On vit avec des vieux, donc on attend. C’est tout. Qu’est-ce que tu veux que je fasse d’autres?» a lancé un homme visiblement résigné.

«Il faut faire ce qu’il faut. Moi, je garde ma mère à la maison aussi, donc on fait attention. Donc ça va être ça. Noël l’année prochaine», a expliqué une femme.

Une minorité de Québécois prévient déjà qu’elle enfreindra les règles. Parmi ceux-ci, plusieurs plaident que la santé mentale est tout aussi importante que la santé physique.

«Je vais quand même voir ma famille», a admis une jeune conductrice.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres