/world
Navigation

Un adolescent palestinien tué par l’armée israélienne lors de heurts

Un adolescent palestinien tué par l’armée israélienne lors de heurts
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Un adolescent palestinien a été tué vendredi par des tirs de l’armée israélienne lors de heurts à l’occasion d’une manifestation en Cisjordanie occupée, a indiqué le ministère de la Santé palestinien.

Ali Ayman Nasr Abou Aliya, 13 ans, « a succombé à ses blessures après avoir été atteint de balles réelles à l’estomac », lors des heurts au nord de Ramallah, a précisé le ministère dans un communiqué.

Il a été touché lors d’une manifestation dans le village de Mughayir, puis a été transporté dans un état critique vers un hôpital de Ramallah où il est décédé, a-t-on ajouté.

Selon le maire de Mughayir, Amine Abou Aliya, cité par l’agence officielle palestinienne Wafa, l’armée a « violemment dispersé » des Palestiniens qui manifestaient contre la création d’une colonie israélienne dans le secteur.

Quatre autres Palestiniens ont été blessés par des tirs de soldats israéliens, a indiqué Wafa.

Un adolescent palestinien tué par l’armée israélienne lors de heurts
AFP

Interrogée par l’AFP, l’armée a indiqué « être au courant d’informations selon lesquelles un certain nombre d’émeutiers ont été blessés et qu’il y a eu un mort palestinien », mais a nié avoir tiré à balles réelles.

Selon elle, « des dizaines d’émeutiers ont lancé des pierres en direction de l’armée et de la police aux frontières et ont tenté de faire rouler des pierres et des pneus en flamme » sur une route, « mettant en danger la vie de civils » qui s’y trouvaient.

« Les forces de sécurité ont empêché les émeutiers de bloquer la route et ont riposté avec des moyens de dispersion anti-émeute », a indiqué l’armée à l’AFP.

Le village palestinien de Mughayir est situé à proximité de plusieurs implantations israéliennes et a été par le passé le théâtre d’affrontements entre Palestiniens et colons israéliens.

Un adolescent palestinien tué par l’armée israélienne lors de heurts
AFP

Il se trouve en outre à côté d’une zone appelée Ras Al-Teen où Israël menace de démolir une école, ce qui avait suscité début novembre la condamnation de l’Union européenne qui a cofinancé la construction de l’établissement.

La Cisjordanie est un territoire palestinien occupé depuis 1967 par l’armée israélienne.

Plus de 450 000 Israéliens vivent dans des colonies jugées illégales par le droit international en Cisjordanie, où habitent environ 2,8 millions de Palestiniens.