/news/currentevents
Navigation

Voies de fait: 22 mois de prison pour le fils d'un Hells

Voies de fait: 22 mois de prison pour le fils d'un Hells
Photo d'archives, AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

C’est à une peine de détention de 22 mois que le juge Stéphane Poulin a condamné le fils d’un Hells Angels reconnu coupable de voies de fait simples, mais la détention préventive de Nicholas David Carroll fait en sorte qu’il lui reste un mois à purger.

• À lire aussi: Bar de Lévis: le fils d'un Hells coupable de voies de fait

Le 9 août 2019, le fils du célèbre Hells Angels David «Wolf» Carroll s’est présenté en état d’ébriété au Bar Le Chivas, situé à Saint-Jean-Chrysostome, sur la Rive-Sud de Québec.    

Avant que l’établissement ne ferme ses portes, Carroll a vu ses verres d’alcool être renversés accidentellement par un client.  

Mécontent, il en a demandé d’autres à la serveuse mais, devant le manque de respect de Carroll, la jeune femme a choisi de reprendre les verres qu’elle venait de lui apporter.  

C’est en voulant récupérer ses boissons que Carroll a donné un coup de pied au ventre de la jeune femme qui est alors tombée au sol.  

À titre de facteur atténuant, le juge n’en a trouvé aucun. Par contre, les facteurs aggravants étaient nombreux aux yeux du magistrat. 

«L’accusé a 30 ans et il possède un lourd casier judiciaire. Le dossier de ses antécédents comporte 39 pages», a-t-il rappelé.  

Au surplus, il a souligné la gratuité des gestes à l’égard de la jeune femme et le fait qu’après lui avoir donné deux coups, il ne s’est pas soucié des conséquences pour elle et il a tenu des propos intimidants en lui disant: «Tu ne sais pas qui je suis, tu ne connais pas mon père».  

Au sortir de détention, David Carroll devra respecter une période de probation de trois ans au cours de laquelle il lui a, entre autres, été interdit de se trouver dans l’établissement lévisien et de communiquer avec la victime.