/investigations/truth
Navigation

Confusion au sujet des vaccins

FILES-BRITAIN-HEALTH-VIRUS-VACCINE
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : les recherchistes de notre Bureau d’enquête, basées à Montréal, Québec et Ottawa, se spécialisent dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, elles vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre d’y voir plus clair dans l’actualité de la semaine.


L’ÉNONCÉ

La ministre fédérale de la Santé, Patty Hajdu, a été questionnée lundi en Chambre sur l’arrivée des vaccins contre la COVID-19 au Canada. La députée conservatrice Rosemarie Falk a insinué que la distribution de masse du vaccin commencerait au mois de septembre, selon ce qu’avance le premier ministre Justin Trudeau. Mme Hajdu a alors corrigé l’élue : « Elle sait pertinemment que ce n’est pas ce qu’a dit le premier ministre. Il a dit que, d’ici septembre, 70 % des Canadiens seront vaccinés. »

LES FAITS

Les deux députées se trouvent dans l’erreur. Justin Trudeau n’a jamais affirmé que 70 % des Canadiens seront vaccinés d’ici la fin de l’été. Il a plutôt soutenu la semaine dernière qu’il y a « de très bonnes chances, si tout fonctionne bien, qu’on puisse vacciner la majorité des Canadiens d’ici septembre prochain. » Ce dernier n’a évoqué aucun pourcentage. La députée Falk se trompe donc aussi en laissant entendre que la majorité des vaccins seront distribués à ce moment. Pour l’instant, aucun calendrier précis pour la distribution des vaccins au pays n’a été dévoilé. Par contre, les autorités sanitaires fédérales ont indiqué que trois millions de Canadiens devraient être vaccinés d’ici la fin du mois de mars, si les vaccins de Pfizer et Moderna sont approuvés.

– Sarah Daoust-Braun 

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE: 49,1 M$

C’est le montant versé en 2019-2020 pour des avantages aux centaines de milliers de membres du programme Casino Privilèges dans les quatre casinos du Québec. Ces montants sont ajustés en fonction du niveau de jeu. Plus un joueur dépense aux tables de jeu ou aux machines à sous, plus il reçoit de privilèges. Il peut s’agir de rabais au restaurant, de chambres d’hôtel, de billets de spectacles ou de services de voiturier. Une partie de ce montant sert également pour des promotions thématiques organisées pour la St-Valentin, Noël ou un anniversaire. Le montant est déduit des revenus des casinos. Le montant versé en avantages a bondi de 9 millions $ depuis 2015-2016.

– Philippe Langlois