/news/society
Navigation

La Fondation Dr Julien attaquée par un complotiste en vue

Dr Gilles Julien
PHOTO D'ARCHIVES, AGENCE QMI Dr Gilles Julien

Coup d'oeil sur cet article

Une image publiée par la Fondation Dr Julien à l’occasion de sa guignolée a valu à l’organisme qui vient en aide aux enfants un appel au boycottage de la part d’un des complotistes les plus suivis au Québec. 

En guise de photo de couverture sur sa page Facebook, la Fondation Dr Julien a choisi l’image d’un petit garçon qui place ses doigts en rond autour de son œil.

Dr Gilles Julien
Photo Facebook

Anodin? Pas pour Stéphane Blais, chef du parti provincial Citoyens au pouvoir et président de la Fondation pour la défense des droits et libertés du peuple, qui adhère à une pléthore de thématiques et de symboles récurrents dans la complosphère.

Selon le blogueur et professeur de philosophie Xavier Camus, qui traque les faits et gestes du mouvement complotiste au Québec, les admirateurs de Stéphane Blais voient dans la gestuelle de l’enfant le chiffre 6, un message cryptique pour signifier le «666», le chiffre du diable.

D’autres abonnés de M. Blais ont souligné, dans les commentaires de la publication, les similitudes entre le logo circulaire et multicolore de la Fondation avec le premier logo de la Coalition avenir Québec, celui de l’ONU ou encore celui de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Stéphane Blais, au demeurant très actif sur les réseaux sociaux, a intimé ses admirateurs à boycotter la Fondation Dr Julien vendredi soir. «Décourageant. Malheureusement, terminé pour moi. Certains guignols mondialistes sont vexés de mon commentaire? Je m’en fout [sic]», a-t-il écrit.

Depuis, les admirateurs de Stéphane Blais s’en sont pris à la page Facebook de la Fondation Dr Julien en lui donnant de très mauvais avis, ou «recommandations». Face à un flot d’attaques inopinées, la Fondation n’a eu d’autre choix que de supprimer la section réservée aux «avis».

Appelé à commenter la situation, le Dr Julien a laissé savoir, par la voix de la directrice des communications France Guay, qu’il ne désirait pas donner de visibilité à cette histoire.

«Ça ne vaut vraiment pas la peine de commenter des propos comme ceux-là, a-t-elle déclaré à l’Agence QMI samedi. Par contre, on remercie beaucoup les gens pour leur soutien.»

Les commentaires ont été supprimés de l’image de couverture illustrant le jeune garçon.

Cette affaire rappelle l’histoire du Café des artistes de Baie-Saint-Paul, qui avait bien malgré lui été la cible de conspirationnistes, l’été dernier, en raison de son logo triangulaire, un symbole «pédosataniste» selon certains.

Dr Gilles Julien
photo d'archives, AGENCE QMI

Stéphane Blais a toutefois reçu une rafale d’insultes pour s’être attaqué à une des fondations les plus reconnues au Québec, qui vient en aide aux enfants dans le besoin. Certains ont indiqué que cette affaire les motivait à faire un don. Sa publication a reçu près de 2000 commentaires.

La Guignolée Dr Julien a lieu du 15 novembre au 15 janvier. Un «Webothon», animé par l’acteur Christian Bégin, se tiendra le 12 décembre prochain.