/sports/football
Navigation

NFL et COVID-19: «On essaie tous de s’accrocher et de passer à travers» – Myles Garrett

Myles Garrett
PHOTO D'ARCHIVES, AFP Myles Garrett

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir passé les deux dernières semaines allongé sur son divan à lutter contre la COVID-19, l’ailier défensif des Browns de Cleveland Myles Garrett se réjouit d’être enfin guéri et prêt à revenir au jeu.

Faisant peu d’exception, le coronavirus n’a pas été tendre envers Garrett. Pendant sa convalescence, il avait mal au corps et à la tête, ses yeux brûlaient, il avait de la fière, de la toux, des éternuements et il a perdu l’odorat.

  • Écoutez le balado La Zone payante ci-dessous:

«[La COVID-19] m’a botté les fesses, a dit Garrett en entrevue au Akron Beacon Journal. J’ai souffert. Ce n’était pas super.»

Le joueur des Browns n’a toujours aucune idée de la manière dont il a pu contracter le virus.

«Personne dans ma famille, chez mes parents ou chez mes amis proches n’a [récemment] été déclaré positif», a indiqué Garrett.

«C’est un peu inquiétant, car je ne sais pas si je l’ai attrapé ici ou pendant un match. Je ne sors pas vraiment au restaurant... J’essaie de manger à la maison. Je l’ai peut-être attrapé en faisant l’épicerie. L’année 2020 est intéressante. On essaie tous de s’accrocher et de passer à travers.»

Revenir au sommet

Après avoir raté les deux derniers matchs des Browns, Garrett pourra finalement revenir au jeu dimanche contre les Titans de Tennessee, à Nashville. Et il n’entend pas livrer une performance en demi-teinte.

«Je ne serai pas là pour faire une simple apparition, et pour venir juste en appui. Je suis là pour faire le même travail que je faisais avant. Je ne crois pas que mon niveau va baisser. Je ne donnerai rien de moins que mon meilleur et une performance défensive de premier plan.»

De retour à l’entraînement depuis mercredi, Garrett dit retrouver rapidement ses repères.

«Je me sentais un peu raide dans mes déplacements, comme si j’avais été sur mon divan pendant un mois plutôt que pendant deux semaines. Mais une fois dans l’action, j’ai repris le rythme.»

«Il a l’air vraiment bien, a ajouté l’entraîneur-chef des Browns, Kevin Stefanski. Comme on pouvait s’y attendre, il est très excité. Nous allons quand même le surveiller tout au long du match pour être sûrs qu’il va bien.»