/opinion/columnists
Navigation

Qui a du coeur? Qui est sans-coeur?

Coup d'oeil sur cet article

On le sentait venir. On s’y était même préparé.

Et, comme mon collègue Claude Villeneuve me l’a dit à QUB radio, si François Legault avait choisi de donner le feu vert aux rassemblements, la population aurait fait pression sur lui pour qu’il recule !

« TU VAS L’AVOIR, TA PS5 ! »

Après tout, on n’est pas fou.

On voit ce qui se passe dans nos hôpitaux et nos CHSLD.

Le système est étiré au maximum. 

Quelques hospitalisations de plus, et il se fend en deux. 

Ce qui, en passant, en dit long sur sa fragilité.

Comme me l’a dit le docteur Simon-Pierre Landry, en temps normal, notre système fonctionne déjà au-dessus de ses capacités !

Alors imaginez avec la pandémie ET la grippe saisonnière !

Bref, le gouvernement n’avait pas le choix.

Monsieur Legault aurait-il dû attendre avant de nous promettre quatre rassemblements dans le temps des Fêtes, le 19 novembre dernier ?

Probablement. 

Quand tu ignores s’il reste encore des PS5 en stock, tu ne promets pas à ton fils de lui en acheter...

Tu vérifies avant. Histoire de ne pas le décevoir. 

J’imagine que les modèles de projection utilisés par le docteur Arruda ne permettaient pas au premier ministre de prévoir l’actuelle explosion des cas. 

Et qu’il ne voulait pas nous faire de la peine.

Mais, parfois, vaut mieux ne rien promettre plutôt que de faire miroiter des cadeaux que tu ne peux pas livrer.

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

LE PLUS BEAU CADEAU

En attendant, comme l’a écrit Joseph Facal, si tu aimes tes proches, le plus beau cadeau que tu peux leur offrir à Noël est de ne pas les inviter à souper.

D’ailleurs, là-dessus...

Vous connaissez probablement mon ami Jean Bottari. Il est préposé aux bénéficiaires, et intervient régulièrement dans les médias. 

Il y a quelques jours, Jean (qui est bon comme du bon pain) a écrit que quelle que soit la décision que prendra monsieur Legault, il n’organisera pas de rassemblements avec les membres de sa famille.

Il travaille sur le terrain, et sait que la situation est sérieuse...

Or, vous savez ce que Lucie Laurier, l’égérie du mouvement antimasque, lui a répondu ?

Que s’il ne voulait pas voir sa famille, c’est qu’il ne l’aimait pas ! Que la pandémie n’était qu’une excuse !

« Clairement vous cherchiez une excuse pour ne pas voir votre famille. Vous l’avez ! Grand bien vous fasse ! Que Netflix et le Bye Bye vous réconfortent. D’autres nourrissent leur âme au contact des autres et chérissent les moments ensemble. Que la vie est belle ! Joyeux Noël. »

C’EST L’INVERSE !

Pour Lucie Laurier, Jean Bottari est un sans-cœur parce qu’il ne veut pas voir ses proches.

Et ELLE a du cœur, car elle veut – et va – les voir !

Alors que c’est justement le contraire !

Ce sont ceux qui paraissent sans-cœur qui ont du cœur, et ceux qui paraissent avoir du cœur qui sont sans-cœur !

Nous sommes dans une situation singulière où il faut RÉFRÉNER nos sentiments ! Aller à l’encontre de tout ce que notre âme et notre cœur nous dictent !

Appuyer sur le frein alors que chaque cellule de notre corps nous dit de peser sur l’accélérateur !

Difficile ? Énormément.

Mais c’est ce qu’il faut faire. Par amour, justement.