/weekend
Navigation

Qui veut jouer à Ouija?

Qui veut jouer à Ouija?
Photo courtoisie Val-Caduc T.1 : La ville des morts
Alexandra Larochelle
Les Éditions Glénat Québec
154 pages
dès 11 ans

Coup d'oeil sur cet article

Le village de Ruisselet est probablement l’endroit le plus banal au monde. Mais c’est sur le point de changer... Quand Anaëlle, Tessa et Mélodie, alias le trio de reines (et de pestes) du collège de la Bonne-Entente, décident de jouer à Ouija dans les toilettes glauques du troisième étage de l’école, elles ne se doutent pas qu’elles réveilleront un esprit. Puis, Anaëlle meurt soudainement, en plein cours de gym ! Hantera-t-elle, à son tour, ses amies ?

D’accord, l’Halloween est derrière nous, d’ailleurs Noël frappe à nos portes, mais ce nouveau court roman de l’auteure québécoise Alexandra Larochelle est tout simplement délicieux, peu importe la période de l’année ! Un suspense teinté d’humour (noir) et de science-fiction, ce premier tome de la série Val-Caduc permet au lecteur de s’évader et de franchement se divertir, ce qui est plus que bienvenu, en cette période de vie éprouvante pour tout le monde. Ce roman se dévore en une seule bouchée et on en redemande immédiatement !

Cogner à la porte du monde des morts

Normalement, tout lecteur apprécie que le personnage principal d’un récit soit attachant... Et c’est loin d’être le cas avec Anaëlle, qui est une vraie peste. L’auteure parvient tout de même à capter notre intérêt dès les premiers mots, nous donnant envie de suivre pas à pas les aventures de cette adolescente snobinarde et détestable ! 

Avec son imagination débordante, l’auteure nous plonge dans un univers sombre et mystérieux, mais si captivant : la ville des morts. Grâce à son choix judicieux de mots et à ses descriptions précises – jamais longues à n’en plus finir –, le lecteur a réellement l’impression de découvrir Val-Caduc en même temps qu’Anaëlle. Puis, quelle bonne idée de voir que la jeune femme devra purger une peine, payer pour toutes ses mauvaises actions ! Une façon intéressante d’appliquer un jugement sur l’intimidation qu’elle fait sévir à de trop nombreuses personnes depuis longtemps... Comment Anaëlle s’en sortira-t-elle avec cette sentence de 250 ans de travaux communautaires au département du paranormal ?

Un gros coup de cœur pour ce récit extrêmement original !

À LIRE AUSSI   

Je suis innocent

Pierre-François Kettler<br/>
Talents Hauts<br/>
288 pages<br/>
dès 13 ans
Photo courtoisie
Pierre-François Kettler
Talents Hauts
288 pages
dès 13 ans

Avril 1994, Rwanda. Jean devrait être heureux, car il vient de célébrer ses sept ans. Mais son anniversaire prend des allures sinistres quand il assiste au massacre de sa famille. Si Jean a la vie sauve, c’est parce que sa mère lui a dit de se cacher, de garder le silence et de ne pas sortir tant qu’il y aurait du bruit dans la maison. D’ignorer leurs pleurs et leurs cris, aussi déchirants soient-ils... Vivre, ainsi, le génocide rwandais à travers les yeux d’un enfant de sept ans, c’est terriblement troublant. Une lecture difficile, oui, mais nécessaire, et emplie, à sa façon, d’une touche d’espoir et de magie enfantine. 


Infectés 2

Marc-André Pilon<br/>
Éditions Hurtubise<br/>
266 pages<br/>
dès 14 ans
Photo courtoisie
Marc-André Pilon
Éditions Hurtubise
266 pages
dès 14 ans

C’est avec beaucoup d’impatience que les amateurs d’histoires d’horreur attendaient ce deuxième tome de la série Infectés. Et, encore une fois, l’auteur Marc-André Pilon ne déçoit pas. Honnêtement, les deux romans de cette saga n’ont rien à envier à des succès comme The Walking Dead. Infectés pourrait facilement avoir sa propre adaptation télé ! Après avoir vécu le premier tome avec Zac, on fait maintenant la rencontre de Max, 19 ans. Il tente de survivre à cette épidémie et se lie à une bande de jeunes qui, comme lui, ont survécu à la morsure d’un infecté. Max espère pouvoir apporter sa contribution pour trouver un remède qui permettra de sauver l’humanité...


Les nouveaux mystères à l’école

Collectif<br/>
Éditions Druide<br/>
264 pages<br/>
dès 10 ans
Photo courtoisie
Collectif
Éditions Druide
264 pages
dès 10 ans

Le premier collectif Mystères à l’école ayant reçu un bel accueil, les lecteurs ont maintenant l’occasion de découvrir 14 autres nouvelles (d’auteurs différents, tous talentueux) se déroulant à l’école. La beauté de cet ouvrage, c’est qu’il présente des textes pour tous les goûts : suspense, science-fiction, enquête ; les amateurs de lecture sont bien servis. Puis, des thèmes importants, comme l’entraide, le courage et l’intimidation, sont mis de l’avant. Par exemple, la nouvelle « La leçon », signée Sophie-Luce Morin, aborde l’intimidation avec un angle historique touchant. 


Capitaine Boudu et les enfants de la Cédille

Éric Mathieu<br/>
Les Éditions L’Interligne<br/>
128 pages<br/>
pour les enfants de 6 à 9 ans
Photo courtoisie
Éric Mathieu
Les Éditions L’Interligne
128 pages
pour les enfants de 6 à 9 ans

Attachez votre ceinture de sécurité et ouvrez votre esprit bien grand, car ce récit vous propulse à bord d’une station spatiale ! Félix, Amandine, Wapi, Stanislas et Marie-Neige sont des membres de l’équipage de la station spatiale U+00B8, communément appelée « la Cédille », commandée par le capitaine Barnabé Boudu. À la suite d’un accident nucléaire sur la Terre, plusieurs enfants se retrouvent orphelins... Mais une nouvelle aventure dans l’espace les attend ! Un jour, un vaisseau extraterrestre percute la Cédille et la bande aboutit sur une planète étrange... Un petit roman pour faire briller l’imaginaire des premiers lecteurs !