/finance/business
Navigation

Hausse des ventes et des profits à la SAQ

Hausse des ventes et des profits à la SAQ
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie continue de sourire à la Société des alcools du Québec (SAQ), qui a vu ses ventes et ses profits s'envoler l'été dernier.

La société d'État a indiqué, lundi, avoir haussé de 6,7% ses ventes au cours du deuxième trimestre de son année financière 2020-2021 conclu le 12 septembre, comparativement à son second trimestre de l'année 2019.

Ce faisant, les bénéfices nets de la SAQ se sont élevés à 311 M$, une somme 4,6% plus élevée qu'à pareille date l'an dernier qui a été reversée au gouvernement provincial.

Loin de nuire aux ventes de la SAQ, la COVID-19 a néanmoins eu des répercussions sur les habitudes des clients. Ainsi, la valeur moyenne du panier a augmenté de près de 50%, passant de 49,05$ à 72,09$ entre le second trimestre de 2019 et celui de 2020.

«Cette hausse s'explique par une baisse significative de l'achalandage en succursale, alors que nos clients ont préféré se présenter moins souvent en magasin en respect des directives de la Santé publique», a jugé la société d'État.

Dans le même ordre d'idée, le montant généré par les ventes en ligne a crû de 87%, tandis que le nombre de ventes et de bouteilles vendues a plus que doublé. Malgré tout, les achats en ligne demeurent marginaux à la SAQ, où ils ne représentent que 2,4% de toutes les ventes.

«La tendance observée depuis le début de la pandémie voulant que les gens prévoient davantage leurs achats en ajoutant plus de bouteilles à leur panier d'achats se poursuit», en a déduit la SAQ.