/sports/football
Navigation

«Une grande nouvelle» pour Laurent Duvernay-Tardif

Laurent Duvernay-Tardif partage le trophée Lou-Marsh avec Alphonso Davies

Laurent Duvernay-Tardif
Photo courtoisie Laurent Duvernay-Tardif a remporté le match du Super Bowl avec les Chiefs de Kansas City tandis qu’Alphonso Davies a été couronné en Ligue des champions avec le Bayern Munich.

Coup d'oeil sur cet article

Deux jours après avoir été reconnu comme l’une des personnalités sportives de l’année par le prestigieux Sports Illustrated, voilà que Laurent Duvernay-Tardif partage le trophée Lou-Marsh avec le jeune prodige du soccer Alphonso Davies à titre d’athlètes de l’année au Canada. Un honneur que le garde des Chiefs de Kansas City et diplômé en médecine reçoit avec son habituelle humilité.

«C’est une grande nouvelle. Je suis extrêmement honoré d’être cogagnant du Lou-Marsh avec Alphonso Davies. En tant qu’athlète canadien, le fait de remporter cette distinction, c’est le plus grand hommage sportif qu’on puisse recevoir», a réagi Duvernay-Tardif, mardi, lors d’une conférence téléphonique.

«Ça fait beaucoup [d’honneurs] dans l’espace de 48 heures. Quand j’ai pris la décision en juillet de ne pas jouer, je l’ai fait sans me demander ce qui se passerait dans les semaines suivantes. Quatre mois plus tard, c’est fou de recevoir tout ça.

«Je le dis et le redis, remporter cela ne me rend pas unique. Nous sommes dans une pandémie, donc des décisions difficiles et des sacrifices, il y a des dizaines de milliers de personnes qui l’ont fait et qui le font encore chaque jour», a-t-il ajouté, en dédiant son prix aux «travailleurs de la santé qui travaillent en temps supplémentaire, qui ne comptent pas les heures et qui sont loin de leurs proches pour aider le système médical qui en a grandement besoin».  

  • Écoutez la chronique de Jean-François Baril sur QUB radio:    

Solide duo

L’année 2020 a débuté en trombe pour Duvernay-Tardif avec la conquête du Super Bowl par les Chiefs. La pandémie de COVID-19 a toutefois vite changé le cours des choses et Duvernay-Tardif a choisi de faire un trait sur la saison en cours afin de poursuivre son engagement en CHSLD.Davies, pour sa part, s’est établi parmi les grands noms du soccer mondial. Né dans un camp de réfugiés au Ghana, il a immigré à Edmonton avec sa famille à l’âge de 5 ans pour ensuite s’établir parmi les grands noms du soccer sur la scène internationale.

Il s’agit de la première fois en 37 ans que le prix Lou-Marsh est partagé entre deux gagnants, les deux athlètes ayant reçu chacun 18 votes.

Si dans le monde du sport, on dit souvent qu’un match nul peut avoir une saveur de défaite, ce n’est clairement pas le cas pour ce qui est du prix remis depuis 82 ans.

«Alphonso Davies est de loin un meilleur athlète que moi, du haut de mes 320 livres», a d’abord concédé Duvernay-Tardif en rigolant.

Alphonso Davies
Photo AFP
Alphonso Davies

«Je pense que c’est beau de voir que dans un contexte aussi particulier que la pandémie, un hommage comme celui-là peut être décerné à la fois pour les accomplissements sportifs et les sacrifices hors du terrain. On forme un beau duo pour représenter ce qu’est le Lou-Marsh», a-t-il poursuivi.

Vers d’autres conquêtes

Actuellement, l’athlète de 29 ans consacre de deux à trois jours par semaine à son implication en CHSLD. Deux jours à deux jours et demi par semaine sont aussi investis dans ses études en santé publique à l’Université de Harvard, en mode virtuel.

L’entraînement pour la saison 2021 bat également son plein puisque Duvernay-Tardif a bon espoir que le vaccin stabilisera éventuellement la situation concernant la pandémie.

«Du moment qu’on est dans un climat plus stable, qu’on voit une pente descendante marquée et qu’on se retrouve dans un environnement plus contrôlé, ma priorité numéro un sera de retourner sur un terrain de football et de regagner ma place avec les Chiefs pour aller gagner ce qui sera pour moi un deuxième Super Bowl, mais pour l’équipe, un troisième de suite!» s’est prononcé le numéro 76, en osant une rare prédiction.

Il admet d’ailleurs qu’à chaque match des Chiefs, il ressent un pincement évident, mais il ne reviendrait pas en arrière s’il avait le choix.

«Ce qu’on vit en ce moment est historique et j’ai envie de dire que du football, il va toujours y en avoir même si une carrière, c’est court. En ce moment, le football est secondaire à mes yeux.»

Les autres athlètes qui ont été considérés pour le Lou-Marsh étaient le basketteur des Nuggets de Denver Jamal Murray, ainsi que les joueuses de soccer Kadeisha Buchanan et Christine Sinclair.