/news/coronavirus
Navigation

Legault estime que la situation pourrait maintenant s’améliorer vite

Le nombre de cas diagnostiqués récemment a fait bondir les hospitalisations, dont les cas les plus sévères aux soins intensifs.
Photo d'archives, Agence QMI Le nombre de cas diagnostiqués récemment a fait bondir les hospitalisations, dont les cas les plus sévères aux soins intensifs.

Coup d'oeil sur cet article

La stratégie de vaccination des aînés et du personnel en hébergement devrait améliorer rapidement la situation de la pandémie, peut-être même dès la fin janvier, estime le premier ministre François Legault.

• À lire aussi: Rassemblements interdits pendant les Fêtes: jusqu’à 6000$ d’amende pour les récalcitrants

• À lire aussi: Santé Canada approuve le vaccin de Pfizer/BioNTech contre la COVID-19

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

« Si vous regardez, par exemple, les décès, ça se passe beaucoup là, actuellement : à peu près 70 % des décès sont dans les CHSLD puis les RPA. Donc, ça veut dire que, si demain matin tous les gens dans les CHSLD puis les RPA sont vaccinés, bien, ça veut dire qu’on vient d’éliminer 70 % des décès », a commenté M. Legault en point de presse, mercredi.  

Assez de doses

Le gouvernement fédéral affirme que le Québec recevra les doses suffisantes pour immuniser 650 000 Québécois d’ici le 31 mars.  

« Si on est capables d’en avoir le tiers au mois de janvier, on devrait être capables d’en avoir assez pour vacciner tout le monde, dans les CHSLD, les RPA puis le personnel de la santé », a-t-il déclaré. Dans cette éventualité, « la situation va beaucoup, beaucoup, beaucoup s’améliorer au Québec ».  

Québec estime que 40 000 personnes sont hébergées en CHSLD, pour environ autant de membres du personnel. De plus, 136 000 personnes vivent dans les résidences privées pour aînés. 

Réouverture des restos ? 

Pour le moment, le gouvernement fédéral n’a pas précisé l’échéancier pour l’arrivée des doses prévues en 2021. Québec sait seulement qu’un premier lot permettant de vacciner près de 57 000 personnes arrivera à compter de la semaine prochaine, jusqu’au 4 janvier.  

François Legault compte d’ailleurs sur sa rencontre téléphonique avec le premier ministre Justin Trudeau jeudi pour en savoir plus sur l’échéancier. 

« Si M. Trudeau peut nous confirmer quelques centaines de milliers de doses d’ici la fin janvier, on va être en affaires, on va être en voiture. Puis moi, je vais mieux dormir », a-t-il lancé.  

Chose certaine, une fois la campagne de vaccination bien entamée, Québec pourra commencer à relâcher certaines restrictions mises en place durant la deuxième vague de la pandémie. 

« Moi, j’ai très hâte [...] de rouvrir les restaurants, les gyms, les théâtres, les cinémas », affirme le premier ministre. 

Il dit d’ailleurs garder espoir de pouvoir annoncer « des bonnes nouvelles » le 11 janvier prochain.  

Par contre, l’arrivée imminente d’un vaccin ne signifie pas un retour rapide à la vie normale, a nuancé le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, lors d’un passage attendu en commission parlementaire. 

L’année 2021, prédit-il, en sera une de « paradoxe et de mélange » : la campagne de vaccination cohabitera avec « d’autres cas et des éclosions ».  

– Avec la collaboration de Charles Lecavalier

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres