/news/coronavirus
Navigation

Ils exigent un plan de réouverture à long terme dès 2021

Coup d'oeil sur cet article

Les principales associations de restaurateurs, qui ne se font pas d’illusion quant à la possibilité de rouvrir prochainement leurs salles à manger, demandent au gouvernement d’arriver en 2021 avec un plan de réouverture à long terme.

• À lire aussi: Le ministre de la Santé assume la décision de fermer les salles de restaurants

• À lire aussi: COVID-19: les restaurateurs demandent des excuses du gouvernement

Tant du côté de l’Association des restaurateurs du Québec (ARQ) que chez Restaurants Canada, personne n’a été surpris d’apprendre que la fermeture des salles à manger en zone rouge était une décision politique, plutôt qu’une recommandation de la Santé publique.

Réouverture à court terme

D’un côté comme de l’autre, on convient qu’une réouverture à court terme apparaît peu probable.

« La pire des choses, ce serait de nous refermer deux semaines après [une réouverture]. Aujourd’hui, il y a plus de 1800 cas. Est-ce qu’on serait encore ouverts aujourd’hui, vous pensez ? Moi je pense que non. Est-ce qu’on aurait été capables de survivre à une troisième fermeture ? Non », a commenté le vice-président aux affaires publiques et gouvernementales de l’ARQ, François Meunier.

« Je ne vous cache pas que l’évolution du nombre de cas fait que ça semble plus difficile de rouvrir maintenant, mais ce qu’on demande au gouvernement, c’est vraiment qu’on s’assoie ensemble et qu’on voie c’est quoi le protocole de réouverture, comment ça va fonctionner et de s’assurer que ça puisse se faire », a indiqué pour sa part David Lefebvre, de Restaurants Canada.

MM. Meunier et Lefebvre réclament, dans les premières semaines de l’année 2021, un véritable plan de réouverture, en plus du maintien des programmes d’aide financière, qui sont modulés en fonction de la baisse du chiffre d’affaires.

Le gouvernement assume

Assumant pleinement sa décision, le gouvernement Legault a balayé du revers de la main, jeudi, les critiques dirigées à son endroit par les partis d’opposition, entre autres.

« Moi, je suis content qu’on ait pris cette décision-là, s’est défendu le ministre de la Santé, Christian Dubé. Même si elle est difficile, même si on l’a fait à l’encontre des restaurateurs [...] je pense qu’on a pris la bonne décision. »

« Les restaurateurs, quand [le ministre de l’Économie] M. Fitzgibbon, leur parlait, savez-vous ce qu’ils disaient : aussi bien les fermer », a-t-il dit au sujet des salles à manger que la Santé publique conseillait plutôt de rendre accessibles seulement aux bulles familiales. Tout en admettant que le programme d’aide aux restaurateurs « avait été long à partir », le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, dit avoir reçu des échos positifs quant à son fonctionnement. 

- Avec Vincent Larin, Agence QMI

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres