/sports/hockey/canadiens
Navigation

Tatar en forme... en Slovaquie

L’attaquant du Canadien rentrera à Montréal dès l’annonce de la nouvelle saison

Canadien de Montréal
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin Tomas Tatar a hâte de revenir en Amérique pour poursuivre sa préparation avec ses coéquipiers chez le CH.

Coup d'oeil sur cet article

Depuis son retour à la maison en septembre, Tomas Tatar s’est tenu en forme malgré les restrictions sanitaires en Slovaquie. Il n’attend que le coup de fil lui ordonnant de rentrer au Canada afin d’entreprendre la nouvelle saison.

• À lire aussi: Max Pacioretty n’ira nulle part

Alors que les indicateurs pointent vers le lancement imminent des camps d’entraînement en prévision d’un début de saison à la mi-janvier, la grande question est de savoir quand il fera ses valises pour traverser l’océan et retrouver son domicile montréalais. Fêtera-t-il Noël à Ilava ou le vivra-t-il dans le confinement québécois ? 

« Nous discutons de la situation et nous tentons d’amasser le plus d’informations possible quant à un éventuel retour. Nous avons des appels quotidiens à ce sujet, a affirmé l’attaquant du Canadien lors d’une visioconférence, jeudi, depuis la capitale slovaque Bratislava.  

« Nous nous préparons à un retour, a-t-il poursuivi. Pour être honnête, j’espère que ce sera fait le plus vite possible. Je souhaite que les choses reviennent à la normale ou du moins, qu’on puisse au moins s’entraîner tous ensemble. On travaille sur tous les aspects. » 

Restrictions slovaques

Malgré les restrictions sanitaires sévères dans son pays cet automne, Tatar a réussi à garder la forme. Grâce à la coopération de la ville, il a pu patiner avec quelques joueurs à l’aréna. 

Les consignes sanitaires en Slovaquie sont plus rigides qu’au Québec. Le port du masque est obligatoire tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Et à partir du 21 décembre, le gouvernement a ordonné un confinement partiel d’une durée de trois semaines. 

Pas étonnant que l’ailier du Canadien souhaite un retour au jeu dans la LNH rapidement. 

« Les restrictions changent continuellement ici. Nous avons toujours quelque chose de nouveau à respecter. Ce n’est pas facile. Je crois que le gouvernement essaie de travailler avec la hausse des cas et la capacité des hôpitaux. » 

En date de jeudi, selon l’Observatoire mondial de l’Université Johns Hopkins, la Slovaquie, avec ses 5,45 millions d’habitants, approchait la barre des 125 000 cas d’infection et dénombrait au-delà de 1100 décès en raison de la COVID-19. Au début de novembre, le gouvernement avait lancé une campagne massive de dépistage à la majorité de la population. Mais depuis une semaine, le bilan quotidien des infections atteint fréquemment les 2000 cas. 

« Je suis chanceux d’avoir trouvé une façon de m’entraîner. Je tire profit de mon gymnase personnel et j’ai réussi à patiner afin d’arriver prêt pour la saison. J’ai joué avec de jeunes espoirs provenant de différentes équipes du pays et j’ai un entraîneur ici. Nous avons beaucoup travaillé les habiletés individuelles, ce qui est plaisant pour moi. Je suis très excité à l’idée de retrouver mes coéquipiers et travailler nos stratégies. »

Celui qui en sera à la dernière année de son contrat de quatre ans ne s’en fait pas outre mesure de ne jouer qu’une demi-saison. Auteur de 22 buts et 61 points en 2019-2020, il laisse les enjeux contractuels à son agent. À 30 ans, il cherche à signer un quatrième pacte professionnel. 

Jouer au Canada 

Alors qu’il est de plus en plus probable que les sept équipes canadiennes soient réunies dans la même section, Tatar estime que le Canadien devra démarrer la saison avec force. 

« Ce sera plus intense d’affronter uniquement des équipes du pays, mais ce sera attrayant et excitant, a-t-il souligné en pensant aussi aux partisans. Avec une saison écourtée, ce sera aussi beaucoup plus ardu. Il y aura beaucoup de matchs échelonnés sur une courte période. Ils seront tous importants pour se rendre en séries éliminatoires.  

« Ce sera un défi. Je crois que nous serons confiants. Nous voulons être meilleurs que l’an dernier et aller plus loin. » 

Il se réjouissait d’ailleurs des nouvelles acquisitions : Josh Anderson, Tyler Toffoli, Joel Edmundson et Jake Allen.

Pour les jeunes

Afin d’aider la communauté de Verdun, Tatar a annoncé le lancement de deux initiatives venant en aide au Repaire jeunesse Dawson, jeudi. Ambassadeur de cet organisme communautaire venant en aide aux enfants et aux familles, il a lancé une collecte de fonds à deux volets. 

La totalité des revenus de sa collection de t-shirts et de la création de vidéos personnalisés de vœux, souhaits et encouragements via la plateforme HeyAllo.com ira au Repaire Jeunesse Dawson.