/misc
Navigation

Le courage de Valérie Plante

Coup d'oeil sur cet article

Enfin une feuille de route audacieuse autant que pragmatique ! Une réponse à l’urgence climatique ! Le Plan climat 2020-2030 de la Ville de Montréal a de quoi inspirer.

Davantage que les premiers ministres Trudeau et Legault, Valérie Plante est à l’écoute de la science. Sans doute aussi de ses enfants, qui aspirent à un avenir viable. 

Elle a compris que la protection de la santé et de la sécurité des citoyen.ne.s dépend d’une transition écologique équitable. Maintenant : pas dans 10 ans !

Des mesures structurantes 

Montréal se dote de cibles plus ambitieuses que celles du Québec et du Canada. Elle vise, sur son territoire, une réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) de 55 % d’ici à 2030. (Le Plan pour une économie verte de Legault vise 37,5 %.) Pour y parvenir, la Ville lance cinq grands chantiers d’intervention comptant 46 actions porteuses de vrais changements pour mobiliser toute la communauté. 

Il faudra évidemment se libérer de notre dépendance aux énergies fossiles : carburants des véhicules, mazout et gaz naturel, notamment.

Mais au-delà de l’efficacité énergétique et de l’électrification, on mise sur la réduction. Il faudra construire, rénover et surtout aménager notre territoire autrement. La Ville compte diminuer ainsi de 25 % l’utilisation de l’auto solo. Les arbres ayant un grand rôle à jouer pour la biodiversité, le climat et la santé, 500 000 seront plantés prioritairement en milieux défavorisés. Sans compter que 10 % du territoire sera constitué d’aires protégées.

Test climat

Une des mesures fortes de ce plan est le test climat. Montréal se contraint à faire passer l’ensemble de ses décisions au crible de leurs impacts sur le climat. Elle se dotera aussi d’un budget carbone. Elle s’obligera ainsi à faire de meilleurs choix pour le climat. Sachant que les prochaines élections municipales approchent à grands pas, espérons que ce plan audacieux saura inspirer d’autres partis politiques. 

Du courage, on en a besoin. Ça ne manque pas au Québec !