/weekend
Navigation

Tempête d’automne sur les rives du Saint-Laurent

Aux portes de la Basse-Côte-Nord, 50°08’40.4"N 61°48’18.3"W

We 1212 Mathieu Dupuis
Photo collaboration spéciale, Mathieu Dupuis

Coup d'oeil sur cet article

Lorsque l’hiver commence à reprendre ses droits sur les derniers jours de l’automne, des phénomènes surprenants surviennent. Heureusement pour le travail, j’ai presque une maison sur roues. Il s’agit d’une « boîte campeur 4 saisons » très confortable. Sur la 138, trajet mythique de la rive nord du Saint-Laurent, j’ai dû me stationner rapidement. Même si mon véhicule est un quatre roues motrices « chaussé » sur pneus à clous, j’ai été vaincu par les conditions routières exécrables, la nuit tombante et les vents violents. Aux premières loges d’une tempête à quelques dizaines de mètres de la « mer », je suis chahuté toute la nuit par les bourrasques d’une violence inouïe et fouetté par les embruns d’un golfe du Saint-Laurent déchaîné. Au petit matin, le rideau tiré me laisse entrevoir les lueurs de l’aube et un ciel dégagé. Dans le premier rayon du soleil levant, je découvre que mon véhicule est entièrement recouvert de glace. Mais, ce qui m’entoure me scie littéralement les deux jambes ! La plage qui borde l’endroit où j’ai passé la nuit est inondée de glaçons graphiquement disposés à perte de vue. Seul dans ce décor irréel, je déambule avec prudence sur cette surface inégale et glissante à la recherche du point de vue parfait.  


Appareil : Canon EOS 5D Mark IV

Objectif : EF 16-35mm f/4L IS USM

Exposition : 1/400s à f/8

ISO : 250