/news/politics
Navigation

Démissions en bloc au Parti vert du Québec

Démissions en bloc au Parti vert du Québec
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Les membres de l’exécutif national du Parti vert du Québec (PVQ) ont annoncé, lundi, leur démission en bloc à la suite d’un vote de confiance à l'endroit du chef de la formation politique, Alex Tyrrell.

«Le 5 octobre dernier, dans une lettre adressée à Alex Tyrrell par l'Exécutif national demandant sa démission, nous avions exposé les lacunes de sa chefferie et annoncé que nous n’avions plus confiance en ses capacités de diriger adéquatement et efficacement le PVQ (Parti vert du Québec). Ces critiques et reproches perdurent, et ce, malgré les résultats», écrivent-ils dans un communiqué diffusé lundi.

Selon eux, la proportion de 64,6% en faveur du maintien de M. Tyrrell à son poste n’est pas «un résultat unificateur, loin de là».

Ils dénoncent par ailleurs un processus «houleux et entaché de multiples problèmes lors duquel M. Tyrrell aurait fait «preuve d’une mauvaise foi continue».

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

«Il est, à plusieurs reprises, intervenu lui-même dans le processus, ce qui constitue un flagrant manque d’éthique et de respect pour les Statuts et Règlements du parti», affirment les membres de l’exécutif.

Alex Tyrrell, chef du Parti vert du Québec depuis 2013, a répondu à ses détracteurs sur Twitter. «J'ai accepté la démission de six membres de l'exécutif du Parti Vert du Québec qui s'étaient opposés à ma chefferie. Ces démissions sont un pas en avant positif pour notre parti. Je leur souhaite bonne chance dans leurs projets futurs.»

Aucun candidat de cette formation politique n'a été élu à l'Assemblée nationale.