/entertainment/shows
Navigation

[PHOTOS] Des œuvres d’art à voir en marchant à Québec

La fresque Les divinités spectaculaires, de Zïlon, au Diamant, dans le cadre du parcours extérieur Sans murs ni bilets, présenté du 18 décembre 2020 au 18 janvier 2021, à Québec.
Photo courtoisie La fresque Les divinités spectaculaires, de Zïlon, au Diamant, dans le cadre du parcours extérieur Sans murs ni bilets, présenté du 18 décembre 2020 au 18 janvier 2021, à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

À défaut de pouvoir fréquenter théâtres, salles de spectacles et musées, la population de Québec pourra admirer des œuvres d’art en se baladant entre différents lieux de diffusion culturels répartis entre la haute et la basse ville. 

Baptisée Sans murs ni billets, ce parcours extérieur hivernal comportera six escales : Maison pour la danse, La Bordée, Complexe Méduse, Le Diamant, Maison de la littérature et Grand Théâtre. 

La murale citoyenne Foule, du duo Atwood, à La Bordée, dans le cadre du parcours extérieur Sans murs ni bilets, présenté du 18 décembre 2020 au 18 janvier 2021, à Québec.
Photo courtoisie
La murale citoyenne Foule, du duo Atwood, à La Bordée, dans le cadre du parcours extérieur Sans murs ni bilets, présenté du 18 décembre 2020 au 18 janvier 2021, à Québec.

À chaque endroit, une œuvre d’art – toiles, murale, fresque, vidéos, musique – sera accessible aux passants. 

«En ces temps incertains et éprouvants psychologiquement, nous avons plus que jamais besoin d’art dans nos vies. Cette initiative se veut un baume pour briser l’isolement, faire rêver et s’émerveiller, alors que nous ne pouvons plus fréquenter les lieux culturels qui nous nourrissent et nous inspirent», a déclaré Élise Rousseau, co-porte-parole du projet, par voie de communiqué. 

Les marcheurs pourront ainsi admirer les deux toiles formant l’œuvre Les danseuses du boulevard St-Matisse, de Phelipe Soldevila, à la Maison de la danse. La murale citoyenne Foule, du duo Atwood, recouvre tout le mur arrière de La Bordée tandis qu’à Méduse, ce sont six vidéos intitulées Les arts multi démystifiés qui sont proposées aux passants. 

Une oeuvre de Paul Bordeleau intitulée Beauté tu ne fermes jamais les yeux, dans le cadre du parcours extérieur Sans murs ni bilets, présenté du 18 décembre 2020 au 18 janvier 2021, à Québec.
Photo courtoisie
Une oeuvre de Paul Bordeleau intitulée Beauté tu ne fermes jamais les yeux, dans le cadre du parcours extérieur Sans murs ni bilets, présenté du 18 décembre 2020 au 18 janvier 2021, à Québec.

Si Le Diamant accorde de l’espace à la fresque Les Divinités spectaculaires, de l’artiste Zïlon, la Maison de la littérature accueille l’illustration Beauté tu ne fermes jamais les yeux, du bédéiste Paul Bordeleau. 

Enfin, le Grand Théâtre et l’Orchestre symphonique de Québec invitent le public à découvrir l’histoire de Casse-Noisette, jusqu’au 6 janvier, puis celle de Shéhérazade, du 7 au 18 janvier.