/news/coronavirus
Navigation

Restrictions sanitaires: de l’aide pour les commerces non essentiels qui doivent fermer pendant les Fêtes

Restrictions sanitaires: de l’aide pour les commerces non essentiels qui doivent fermer pendant les Fêtes
PHOTO D'ARCHIVES, DIDIER DEBUSSCHÈRE

Coup d'oeil sur cet article

Les commerces non essentiels et ceux offrant des soins de services personnels qui devront fermer du 25 décembre au 10 janvier en vertu des nouvelles restrictions annoncées par Québec pourront obtenir de l’aide. 

• À lire aussi: Restrictions sanitaires: l'homme d'affaires Peter Simons parle d'un «équilibre juste et équitable»

• À lire aussi: Un autre très dur coup pour les détaillants québécois

Le gouvernement Legault a indiqué mercredi que les mesures de soutien aux entreprises seront élargies.

Les commerces qui doivent interrompre leurs activités du 25 décembre au 10 janvier, inclusivement, seront admissibles en janvier au volet Aide aux entreprises en régions en alerte maximale (AERAM). Celui-ci permet d'obtenir un pardon de prêt pouvant aller jusqu'à 15 000 $ par mois (maximum de 80 % du montant du financement accordé) afin de payer certains frais fixes admissibles, a-t-on précisé mercredi par communiqué.

«Afin de limiter la propagation de la COVID-19 en cette période où plusieurs seront déjà en congé, le gouvernement du Québec demande la fermeture temporaire de certains établissements commerciaux. Nous demeurons toutefois à l'écoute des besoins des entreprises. C'est important pour nous de continuer à apporter des ajustements à nos programmes de manière à créer un filet de protection. Les mesures d'appui qui sont en place présentement sont complémentaires à celles du fédéral et permettront à nos entreprises de passer au travers de la crise», a déclaré le ministre de l'Économie et de l'Innovation, Pierre Fitzgibbon.

De plus, le programme Aide d'urgence aux petites et moyennes entreprises (PAUPME) et le Programme d'action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE) demeurent en vigueur pour combler le manque de liquidités des entreprises dont les activités sont durement frappées par la pandémie.

«En outre, à compter du 1er janvier, toutes les entreprises présentées à la liste des secteurs économiques visés par un ordre de fermeture (COVID-19), excepté celles situées en zone verte, pourront bénéficier du volet AERAM du PACTE et du PAUPME, a-t-on indiqué. Le gouvernement élargit ainsi l'aide d'urgence à de nombreuses entreprises, comme les restaurants et les bars, qui éprouvent des difficultés dans les zones orange et jaune.»

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres