/news/coronavirus
Navigation

Réseau hospitalier sous tension

La hausse de patients atteints de la COVID-19 met 10 établissements en situation critique

Coup d'oeil sur cet article

À une semaine de Noël, 10 hôpitaux du Québec sont en situation critique en raison de la hausse de patients atteints par la COVID-19, ce qui pousse le ministre de la Santé à implorer les récalcitrants d’annuler leurs partys. 

• À lire aussi: COVID-19 au Québec: 1773 cas supplémentaires, 36 nouveaux décès

• À lire aussi: Situation critique à l’Enfant-Jésus et à l’Institut de cardiologie

• À lire aussi: [EN DIRECT] Tous les développements de la pandémie de COVID-19

Christian Dubé a dressé un sombre portrait hier, au moment où de nombreux Québécois s’apprêtaient à partir en vacances pour le temps des Fêtes. 

Le nombre de nouveaux cas se maintient sur un plateau d’environ 1800 cas par jour et plus de 1000 personnes sont désormais hospitalisées.

« On a une capacité de 2164 lits qui sont désignés COVID, ce qui inclut les soins intensifs. Donc, si on continue comme ça, on va dépasser notre capacité », a-t-il prévenu en conférence de presse, aux côtés du directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda. 

Le point de presse a d’ailleurs eu lieu sur la plateforme Zoom, afin de montrer l’exemple et de respecter le télétravail obligatoire pour les employés de bureau, en vigueur jusqu’au 10 janvier. 

Si la marge avant de combler le nombre de lits disponibles peut sembler importante, M. Dubé rappelle que la situation évolue rapidement.

« Rappelez-vous, il y a deux semaines, on était à 500 lits occupés », souligne-t-il. De plus, les taux d’occupation varient beaucoup d’une région à l’autre. 

Hôpitaux surchargés

Déjà, 10 hôpitaux un peu partout au Québec peinent à répondre à la hausse des hospitalisations causées par la COVID-19 et pourraient devoir délester encore plus.

En ce moment, les centres hospitaliers fonctionnent à 50 % de leur capacité afin de libérer des lits supplémentaires. 

L’hôpital de l’Enfant-Jésus, à Québec, fait partie des établissements qui peinent à répondre à la hausse des hospitalisations causées par le virus et pourraient devoir délester encore plus.
Photo Stevens LeBlanc
L’hôpital de l’Enfant-Jésus, à Québec, fait partie des établissements qui peinent à répondre à la hausse des hospitalisations causées par le virus et pourraient devoir délester encore plus.

« Ça veut dire que presque tous les secteurs d’activité pourraient être touchés. Par exemple, diminuer les chirurgies, cliniques externes, première ligne, réadaptation. On est rendus là », note le ministre.  

Devant cette « situation préoccupante », Christian Dubé implore les Québécois de ne pas organiser des partys de Noël en cachette.

La hausse des commandes à la SAQ inquiète d’ailleurs le ministre, qui y voit des préparations pour des rassemblements. 

« Autant notre système de santé que notre personnel ne peuvent se permettre une flambée des cas au retour des Fêtes, a-t-il souligné. Si les Québécois ne respectent pas les règles pendant les Fêtes et multiplient les contacts, malheureusement, on frappera un mur en janvier. » 

Dénoncer ses voisins

Tout comme la mairesse de Montréal, M. Dubé a invité les citoyens à dénoncer leurs voisins à la police au besoin.

« S’il y a des gens qui sont témoins de partys, parce que les gens ne respectent pas les règles, s’il vous plaît, ne soyez pas gênés de les dénoncer, dit M. Dubé. Mais la première chose à faire, c’est de ne pas faire de partys. » 

Le gouvernement Legault invite même les Québécois à éviter les urgences et les cliniques « afin d’éviter d’augmenter encore davantage la pression sur le réseau de la santé et des services sociaux ». 

Le réseau tient bon

Malgré ces sévères mises en garde, les plus récentes projections de l’Institut d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) sur l’évolution de la pandémie, dévoilées hier, démontrent que le Québec ne devrait pas manquer de lits pendant la période des Fêtes.

L’INESSS souligne toutefois que le nombre de cas de COVID-19 a bondi de 60 % depuis trois semaines et que les hospitalisations ont doublé durant la même période, accentuant la pression sur le réseau de la santé. 

Parmi les nouveaux cas confirmés au cours de la semaine du 7 au 13 décembre, 623 présentent un risque élevé d’hospitalisation, une augmentation de 16 % par rapport à la semaine précédente. 

HAUSSE DES HOSPITALISATIONS

1er décembre : 740 patients 

8 décembre : 844 patients

17 décembre : 1011 patients 

DIX ÉTABLISSEMENTS EN SITUATION CRITIQUE  

  • Hôpital de l’Enfant-Jésus (Capitale-Nationale)   
  • Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ) (Capitale-Nationale)   
  • Hôpital de Chicoutimi (Saguenay–Lac-Saint-Jean)   
  • Hôpital de Trois-Rivières (Mauricie–Centre-du-Québec)   
  • Hôpital Pierre-Boucher (Montérégie Est)   
  • Hôpital Anna-Laberge (Montérégie Ouest)   
  • Hôpital du Lakeshore (CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal)   
  • Hôpital de Verdun (CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal)   
  • Hôpital de Hull (Outaouais)   
  • CHUS (Sherbrooke)      

— Avec l’Agence QMI

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres