/opinion/columnists
Navigation

Heureusement, la très essentielle SAQ sera ouverte...

Coup d'oeil sur cet article

Québec a décidé d’interdire la vente de produits « non essentiels » dans les quelques commerces qui échappent au reconfinement. De l’aveu de M. Legault, cette mesure n’est pas sanitaire. Elle est purement politique puisqu’elle vise à « permettre une équité avec les petits commerces ».

Certes, plusieurs pays ont déjà adopté cette mesure. Mais ce n’est pas parce que d’autres pays sombrent dans l’aberration économique que nous devons les imiter. Il est permis d’être intelligent ! 

Insensé

Interdire la vente de produits « non essentiels » est insensé et contre-productif à plusieurs égards.

Premièrement, ce qui est essentiel est subjectif. Or, voilà que des tsars de la planification d’inspiration soviétique vont maintenant décider ce dont nous devrons nous passer. Ainsi, ceux dont le réfrigérateur rendra l’âme le 25 décembre seront « heureux » d’apprendre que les électroménagers sont considérés comme superflus. Mais, heureusement, la très essentielle SAQ restera ouverte !

Deuxièmement, le jouet et le grille-pain qu’on ne peut plus acheter dans une grande surface seront fatalement commandés sur Amazon. Le géant américain ne pouvait espérer mieux !

Troisièmement, les grandes surfaces dépendent des produits « non essentiels » pour être rentables. Interdire la vente de ces produits, c’est déstabiliser leur équilibre financier. 

Quatrièmement, pour minimiser leurs pertes, les grandes chaînes seront tentées d’augmenter les prix des denrées qu’elles peuvent encore vendre. Elles réduiront également les heures de travail de nombreux commis maintenant devenus inutiles.

Ainsi, pour calmer la grogne des commerces « non essentiels », Québec en pénalise d’autres, et brime des millions de consommateurs et des milliers de travailleurs.

Or, on ne règle pas une injustice par une autre injustice. Et on ne règle pas une crise sanitaire par une crise économique. C’est pourtant simple à comprendre !

Bêtise

L’imposition de gestes barrières est légitime. En revanche, les mesures économiques assassines sont indéfendables. Clairement, il y a plus létal que le coronavirus. Il y a le virus de la bêtise politique !