/news/provincial
Navigation

Un «mur-édifice» qui ne fait pas l’unanimité

Le projet de six étages est prévu sur Quatre-Bourgeois

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Renaud Bergeron et ses voisins s’opposent à la construction d’un édifice sur le chemin des Quatre-Bourgeois.

Coup d'oeil sur cet article

Des citoyens de Sainte-Foy dénoncent un projet de « mur-édifice » de six étages planifié sur quatre terrains situés sur le chemin des Quatre-Bourgeois. 

Le projet, qui se situe le long du tracé du tramway, concerne les propriétés qui appartiennent au Groupe LIGA, une compagnie de Candiac. Elles sont situées aux 3084, 3096, 3104 et 3116, chemin des Quatre-Bourgeois. On prévoit démolir, fusionner les quatre terrains et bâtir un immeuble de 112 logements sur le nouveau lot, adossé à des maisons unifamiliales.

Changement de zonage

En tout, 76 cases de stationnement, dont 74 places intérieures sont prévues. L’édifice aura six étages en front sur Quatre-Bourgeois et trois étages à l’arrière. Pour ce faire, le promoteur demande que le zonage passe de quatre à six étages.

Le projet était déjà dans les cartons en 2018 alors que le promoteur avait engagé un lobbyiste pour faire avancer son projet.

Le promoteur est revenu à la charge cette année. Une présentation a été faite aux citoyens le 5 novembre. Renaud Bergeron et ses voisins estiment que leur quartier sera affecté négativement par l’érection d’un tel bâtiment. 

« Monstrueux »

Les citoyens qui vivent dans le quartier à l’arrière du futur édifice s’inquiètent. « C’est monstrueux. Ça détruit complètement les maisons à côté. La valeur des propriétés limitrophes va chuter », craint M. Bergeron. Ce type de densification est de plus en plus présente dans ce quartier de Sainte-Foy, dénonce-t-il. « On est en train d’encercler le quartier avec des bâtiments de haute taille. »

Les voisins sont convaincus que le quartier en subira les conséquences, notamment par la perte d’ensoleillement, le bruit et la circulation qui transitera par les rues résidentielles.

Selon M. Bergeron, les citoyens ont tout de suite montré leur opposition au projet lors de la soirée d’information. Ils ont lancé une pétition qui a recueilli 371 signatures. 

Ils demandent à la Ville de Québec de ne pas augmenter la hauteur maximale dans cette zone de quatre à six étages, de revenir à la hauteur maximale de trois étages et de ne pas permettre la fusion des lots.

La firme d’architecture Quanta, qui a présenté le projet aux citoyens, n’a pas rappelé Le Journal.