/news/society
Navigation

Tournée de cadeaux des policiers de L’Assomption

Tournée de cadeaux des policiers de L’Assomption
Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Des policiers de L’Assomption, dans Lanaudière, ont distribué des centaines de cadeaux à des enfants de familles dans le besoin samedi, mais aussi de foyers avec des revenus décents qui ont besoin d’aide à cause de la pandémie. 

«On a des besoins, même si j’ai un très bon emploi. Et ma femme, qui était avocate, a aussi arrêté de travailler pour éduquer les enfants», a expliqué Abdel Ilah Es Sabbar, un haut cadre à la Fédération québécoise de Taekwondo, qui regardait ses cinq enfants recevoir leur cadeau des mains d’un policier de L’Assomption.

Tournée de cadeaux des policiers de L’Assomption
Agence QMI

«C’est la première fois que des policiers viennent chez moi, c’est impressionnant, c’est la première fois de ma vie que je vois ça», a pour sa part ajouté son fils de 11 ans, Ibrahim, ébloui par l’uniforme du policier.

C’est un total de 241 enfants issus de 80 familles du territoire qui ont reçu 67 paniers alimentaires, 30 paniers pharmaceutiques et 4000$ en cartes-cadeaux pour des vêtements.

Ces dons viennent du projet L’Arbre de la communauté, dans le cadre duquel les citoyens achètent un cadeau qui est ensuite donné à une famille participante par les policiers.

Tournée de cadeaux des policiers de L’Assomption
Agence QMI

Il était possible d'y participer dans trois pharmacies de la région, mais également sur le site internet du projet, afin de limiter les contacts.

«Environ 30% des cadeaux achetés ont été faits par la démarche du site internet», a expliqué Danny Daneault, commandant du Service de police de L’Assomption/Saint-Sulpice, instigateur du projet pour une neuvième année.

N’importe quelle aide

Les familles dans le besoin, que les policiers contactent au préalable, ont aussi demandé plus d’aide alimentaire et vestimentaire que les années précédentes.

Tournée de cadeaux des policiers de L’Assomption
Agence QMI

«"Je prendrais n’importe quelle aide" est le commentaire qui est revenu le plus souvent», a ajouté le commandant, alors que le montant des chèques-cadeaux de vêtements a doublé cette année.

«Je vais acheter tous les vêtements qu’il y a au magasin», a de son côté clamé Zoé Palomares, 8 ans, qui a notamment reçu deux cartes-cadeaux de 50$ pour s’acheter du linge.

Une trentaine de paniers d’épicerie supplémentaires ont aussi été nécessaires cette année.

«Ça mange beaucoup, quatre enfants, ça coûte cher à faire vivre», a pour sa part mentionné Geneviève, mère de quatre enfants qui a reçu une épicerie gratuite la semaine passée.

Tournée de cadeaux des policiers de L’Assomption
Agence QMI

«C’est surtout pour les Fruit-O-Long [des rouleaux aux fruits] que j’étais content», a de son côté blagué le jeune Louis, 9 ans, un des fils de Geneviève.

Grands-mamans dans le besoin

Des grands-mamans étaient aussi présentes lorsque l’Agence QMI a accompagné les policiers dans leur distribution de cadeaux.

«Les pompiers venaient réparer nos jouets quand j’étais jeune et maintenant, ce sont les policiers qui viennent nous porter des cadeaux», a mentionné Francine Gagné, grand-maman d’un adolescent atteint d’un cancer.

«On a toujours l’impression que les policiers font peur, alors qu’ils font des bonnes choses et je suis contente que mes petits-enfants voient ça», a de son côté mentionné Vémeni Émilienne Taffou, grand-mère de 5 enfants.

«Je n’ai jamais vu une telle chose à Montréal», a de son côté ajouté son petit-fils de 4 ans, Kelvynn Taffou, qui habite à L’Assomption depuis septembre.