/weekend
Navigation

[LIVRE] Broadway de Fabrice Caro : une bonne dose d’humour!

WE 1219 en mode lecture
Photo courtoisie Broadway
Fabrice Caro
Aux Éditions Gallimard
208 pages

Coup d'oeil sur cet article

Après Le discours, qui a réussi l’an dernier à nous faire rire de bon cœur, l’auteur français Fabrice Caro récidive avec Broadway, qui est tout aussi désopilant. 

Avec l’année qu’on a eue, impossible de dire non à une bonne tranche de rigolade. Alors place à Axel, le narrateur un brin catastrophé de ce truculent roman. Catastrophé parce qu’il vient de recevoir par la poste une lettre du Programme national de dépistage du cancer colorectal et qu’il ne sait vraiment pas trop quoi en penser. C’est qu’en France, ce genre de courrier n’est habituellement envoyé qu’aux personnes de 50 ans et plus. Ce qui n’aurait pas été un problème en soi... si Alex n’avait pas eu seulement 46 ans! 

Être convoqué aussi jeune pour passer pareil test suscitera donc aussitôt chez lui affolement et désarroi. Bref, tout le contraire de ce qu’on ressentira en découvrant la suite de ses folles déconvenues. Car évidemment, il y aura bien plus que cette lettre officielle!

Quand c’est trop, c’est trop!

Vivant dans un lotissement pavillonnaire où il est de bon ton d’inviter régulièrement ses voisins à venir prendre l’apéritif, Axel commence en effet à étouffer. Le comble? Denis et Béatrice, des amis de sa femme, tiennent mordicus à ce qu’ils partent avec eux à Biarritz pour aller faire du paddle. Tel qu’il le dit lui-même, «si je devais établir une liste de mes vacances idéales, le paddle à Biarritz avec un couple d’amis n’apparaîtrait pas sur la feuille, ni au dos, ni dans le cahier tout entier.» Et lorsqu’il sera convoqué à l’école de son fils de 14 ans parce que celui-ci a dessiné deux de ses profs en train de copuler, ce sera un peu la cerise...

Une lecture jouissive qui fait vraiment un bien fou. 

4 IDÉES-CADEAUX POUR LES FÊTES  

Paris à vol d’oiseau

Basile Dell et Jérémie<br/>
Lippmann et David Foenkinos<br/>
aux Éditions Flammarion<br/>
272 pages
Photo courtoisie
Basile Dell et Jérémie
Lippmann et David Foenkinos
aux Éditions Flammarion
272 pages

Grâce aux magnifiques photos de ce livre grand format, planer au-dessus de Paris devient possible. Toutes prises à l’aide d’un drone, elles nous montrent en effet ses places, ses rues, ses boulevards, ses cafés, ses ponts, ses musées ou ses églises depuis le ciel. Pour accompagner le tout, on a droit à un joli conte inédit de David Foenkinos intitulé Un oiseau à Paris. Une très belle idée-cadeau.


Surnaturelles – Les merveilles de notre planète

Yann Chavance et Hugues Piolet<br/>
aux Éditions Larousse<br/>
224 pages
Photo courtoisie
Yann Chavance et Hugues Piolet
aux Éditions Larousse
224 pages

À défaut de pouvoir voyager où bon nous semble, on peut feuilleter tout ce qu’on veut. Ce livre, par exemple. Qui nous permet de voir les sites ou les phénomènes les plus incroyables de la planète et d’en comprendre l’origine. Au fil des pages, on pourra ainsi découvrir volcans de boue, radeaux de pierre ponce, lacs de désert, dunes géantes, aurores polaires, trous bleus, marmites de géant ou colonnes de chauves-souris. Un superbe ouvrage.


Friends – Le livre de cuisine officiel

Amanda Yee<br/>
aux Éditions Mana Books<br/>
176 pages
Photo courtoisie
Amanda Yee
aux Éditions Mana Books
176 pages

S’adressant surtout aux nostalgiques de la télésérie Friends, ce livre de recettes a été conçu en fonction des goûts de ses six célèbres amis. On retrouvera ainsi les fameuses patates à l’eau au soda sans sucre de Rachel, les fajitas brûlantes à la Ross, le steak de grossesse de Phoebe, la sauce marinara de Joey, les tartelettes à l’oignon de Monica ou le sandwich au fromage grillé de Chandler. Et chaque fois on nous dit dans quel épisode de quelle saison tel ou tel plat a été préparé. Sympa!


Les chemins du sacré

Frédéric Lenoir<br/>
aux Éditions de l’Observatoire<br/>
352 pages
Photo courtoisie
Frédéric Lenoir
aux Éditions de l’Observatoire
352 pages

Pour réaliser Les chemins du sacré, une série de films documentaires diffusés sur la chaîne Arte, le sociologue et écrivain français Frédéric Lenoir s’est déplacé aux quatre coins de la planète. On peut en suivre ici le fabuleux parcours et rencontrer avec lui Hubert Reeves, Mathieu Ricard ou Nicole Bordeleau. Inspirant. 

Frissons garantis  

Quand un fils nous est donné

<b><i>Quand un fils nous est donné</i></b><br/>
Donna Leon<br/>
Aux Éditions Calmann-Lévy<br/>
324 pages
Photo courtoisie
Quand un fils nous est donné
Donna Leon
Aux Éditions Calmann-Lévy
324 pages

C’est toujours un plaisir de retrouver le commissaire Guido Brunetti et les rues de Venise. Même dans ce 28e opus, qui est finalement plus proche du roman tout court que du roman policier, l’enquête en tant que telle n’arrivant qu’après un nombre substantiel de pages (et de chapitres!). 

En guise d’entrée en matière, il n’y aura donc point de meurtre ou de vol, mais une longue discussion qui laissera Brunetti perplexe : son beau-père, le comte Falier, a en effet appris que Gonzalo Rodríguez de Tejeda, l’un de ses meilleurs et plus vieux amis, avait décidé d’adopter un jeune homme... sans en parler à personne. Alors maintenant, il aimerait bien savoir plus exactement qui et pourquoi. 

Esprit de famille

Si Gonzalo n’avait pas été aussi immensément riche, cette histoire d’adoption n’aurait probablement inquiété personne. Mais comme l’ensemble de sa fortune pourrait très bientôt être léguée à un illustre inconnu – Gonzalo a quand même plus de 80 ans –, Brunetti finira par accepter de venir en aide au comte Falier. Conformément à sa demande, il commencera ainsi par fouiller le passé de cet homme qui, en raison de son orientation sexuelle, a jadis été rejeté par sa propre famille. Et de ce fait, il nous entraînera entre autres jusqu’en Espagne et en Argentine.
Un récit qui parle de vieillesse, certes, mais qui parle également de la famille. Celle qu’on a et celle qu’on aimerait avoir.