/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: le vaccin en 5 questions

Vaccination Coronavirus - Covid-19
Photo courtoisie, Patrick Lachance MCE Gisèle Lévesque, de Québec, a été la première personne au pays à recevoir le vaccin contre la COVID-19.

Coup d'oeil sur cet article

Alors que Santé Canada risque d’approuver un deuxième vaccin pour endiguer la pandémie de coronavirus, celui de Moderna, et que la première semaine de vaccination tire à sa fin au Québec, plusieurs questions restent en suspens. Quelle est la différence entre les deux vaccins ? Seront-ils efficaces si on a déjà contracté la COVID-19 ? Peut-on transmettre la maladie même si on a été vacciné ? Le Journal apporte des éléments de réponse en s’appuyant, entre autres, sur les propos du virologue retraité Jacques Lapierre,
qui a travaillé durant 30 ans à la production de vaccins. 

• À lire aussi: Coronavirus: Londres reconfinée pour lutter contre une nouvelle souche

• À lire aussi: Priorité de vaccination: la proposition controversée d’un professeur fait réagir

Les premiers vaccins sont arrivés au CHSLD Saint-Antoine lundi dernier.
Photo Dominique Lelièvre
Les premiers vaccins sont arrivés au CHSLD Saint-Antoine lundi dernier.

 

LE VACCIN EST-IL EFFICACE SI ON LE REÇOIT ALORS QU’ON A DÉJÀ EU LA COVID-19 ? 

D<sup>r</sup> Jacques Lapierre
Photo courtoisie
Dr Jacques Lapierre
  • Tout indique que oui.   

Dans le cas où une personne est actuellement malade ou l’aurait déjà été dans le passé, le vaccin pourrait prévenir le développement de symptômes graves d’une réinfection. 

« Par contre, un vaccin, ça ne guérit pas une maladie. C’est seulement censé provoquer la production d’anticorps pour intercepter le virus et le combattre avant qu’il ne t’infecte », précise le Dr Jacques Lapierre.   


PEUT-ON CONTRACTER LE VIRUS ET LE TRANSMETTRE MÊME SI ON A EU LE VACCIN ?   

  • Les scientifiques ne le savent pas encore.   

Bien que les vaccins contre la COVID-19 protègent contre la forme grave de la maladie, il est possible que les personnes vaccinées puissent contracter la maladie et en être des vecteurs asymptomatiques.  

Le PDG de la firme Pfizer, Albert Bourla, a lui-même confirmé dans les dernières semaines que cet aspect n’a pas encore été étudié. « Nous n’en sommes pas certains pour le moment », a-t-il indiqué sur les ondes de NBC News. 

« C’est pour ça qu’on veut garder les mesures sanitaires même avec l’arrivée du vaccin », affirme le Dr Lapierre. Selon lui, dans le cas des vaccins comme ceux de Pfizer et de Moderna, il faudrait que 90 % de la population soit vaccinée pour qu’on « passe au travers ».


EST-IL PRÉFÉRABLE DE RECEVOIR LE VACCIN DE PFIZER OU DE MODERNA ?  

  • Ils sont équivalents.   

Les deux sérums ont été fabriqués avec la même technologie (à ARN messager). La Food and Drug Administration des États-Unis a confirmé qu’ils fonctionnaient à peu près de la même manière. Les effets secondaires (voir tableau) sont relativement les mêmes, mais ils ont été rapportés plus souvent dans les essais de Moderna que chez son compétiteur. « Pour moi, l’un ou l’autre sont équivalents. Ils ont des procédés très très semblables », souligne le Dr Lapierre.    


LES GENS DEVRAIENT-ILS RECEVOIR PLUS D’UN TYPE DE VACCIN ?  

  • Ce n’est pas recommandé pour l’instant.    

Il n’est pas impossible que la population ait accès à plusieurs types de vaccins dans un avenir pas si lointain. Recevoir deux types de vaccins différents pour prévenir une même maladie pourrait offrir une meilleure immunité dans de nombreux cas, selon une importante étude menée conjointement par les Chinois et les Américains en 2009. 

« [Dans le cas de la COVID-19], cela pourrait renforcer davantage votre réponse immunitaire, mais il n’est pas clair si cette augmentation est importante [et si elle durera plus longtemps] », mentionne la professeure de biologie de l’Université Drew, au New Jersey, Brianne Barker, questionnée par le National Geographic.   


LES MUTATIONS DU CORONAVIRUS POURRAIENT-ELLES RENDRE LE VACCIN MOINS EFFICACE ?  

  • Ça ne devrait pas.   

Différentes autorités sanitaires à travers le monde ont déjà observé des mutations du virus de la COVID-19. Notamment chez les visons, au Danemark, et, tout récemment, dans la population du sud de l’Angleterre. À ce stade-ci, il n’y a aucune preuve que ce dernier soit plus mortel ou qu’il ne réduise l’efficacité des vaccins, bien qu’il se transmette plus rapidement, a indiqué le premier ministre britannique, Boris Johnson, en conférence de presse.  

Concernant l’efficacité menacée des vaccins, des experts se veulent aussi rassurants. « La fréquence des mutations dans la grippe est beaucoup, beaucoup plus élevée que ce nouveau coronavirus », a dit le virologue de l’Université de Montréal Levon Abrahamyan à Global News. « Je ne vois pas de réel danger pour le développement de nos vaccins. » 

Pfizer contre Moderna          

Vaccination Coronavirus - Covid-19
Photo d'archives, AFP
  • Injection : En deux doses, séparées par 21 jours          
  • Efficacité : 95 %          
  • Transport : Doit être déplacé à -70 degrés Celsius          
  • Entreposage : Doit être utilisé dans les 5 jours après décongélation          
  • Durée de l’immunité : Inconnue                     

Principaux effets secondaires possibles après une deuxième injection :  

  • Douleurs à l’endroit de l’injection : 84 %          
  • Fatigue : 63 %          
  • Maux de tête : 55 %          
  • Douleurs articulaires : 24 %          
  • Frissons : 32 %.                    

► Aucun effet secondaire grave connu à ce jour.


Vaccination Coronavirus - Covid-19
Photo d'archives, AFP
  • Injection : En deux doses, séparées par 28 jours          
  • Efficacité : 94,5 %          
  • Transport : doit être déplacé à -20 degrés Celsius          
  • Entreposage : peut être conservé 30 jours dans un réfrigérateur standard (entre 2 et 8 degrés Celsius) et 12 heures à température ambiante          
  • Durée de l’immunité : Au moins trois mois                    

Principaux effets secondaires possibles après une deuxième injection :  

  • Douleurs à l’endroit de l’injection : 90 %          
  • Fatigue : 68 %          
  • Maux de tête : 63 %          
  • Douleurs articulaires : 45 %          
  • Frissons : 48 %                    

► Aucun effet secondaire grave connu à ce jour.

Sources : Pfizer, Moderna, STAT News, The New England Journal of Medicine et la FDA

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres