/news/politics
Navigation

COVID-19: près de 50 pays, dont le Canada, suspendent les arrivées depuis le Royaume-Uni

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement de Justin Trudeau a emboîté le pas à plusieurs pays européens et a suspendu dimanche l’arrivée des vols et des passagers en provenance du Royaume-Uni, après l’apparition d’une nouvelle variante plus infectieuse du virus dans ce pays.

• À lire aussi: Variante de la COVID-19: une mutation très préoccupante

• À lire aussi: Plusieurs pays suspendent leurs liaisons avec Londres

• À lire aussi: Les vaccins restent efficaces contre la nouvelle variante de la COVID-19

La suspension sera effective pour les 72 prochaines heures. À la suite d’une réunion de sa cellule de crise dimanche, Ottawa a également indiqué que les voyageurs qui sont récemment arrivés de ce pays devront se soumettre à une vérification accrue. 

  • Écoutez le chef de services des soins intensifs de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont, Dr Fançois Marquis avec François-David Bernier sur QUB Radio:  

« S’il fallait qu’une variante de la COVID-19 se propage avec une vitesse accrue parmi les gens vulnérables, les effets pourraient être déplorables sur la santé des gens ainsi que sur le système et le personnel de la santé déjà sous une terrible pression », avait plaidé le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, plus tôt dans la journée, avant la décision.

Il a été le premier à demander au gouvernement Trudeau la suspension du trafic aérien en partance du Royaume-Uni. Le NPD et le Parti conservateur ont par la suite imploré le gouvernement libéral d’agir dans le dossier.

Un vol de Londres qui devait arriver à l’aéroport Montréal-Trudeau dimanche soir a été annulé.

Frontières fermées

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé ses membres en Europe à « renforcer leurs contrôles ». Une poignée de cas de la mutation auraient été rapportés au Danemark (9), ainsi qu’un cas aux Pays-Bas et en Australie.

La nouvelle souche du virus serait jusqu’à 70 % plus contagieuse que la COVID-19 telle que nous la connaissons depuis le début de la pandémie.

Mais « rien ne prouve jusqu’ici que les mutations influencent la gravité des symptômes, la réaction immunitaire ou l’efficacité des vaccins », a tenu à rassurer Ottawa dans un communiqué publié en soirée.

Plusieurs pays ont ainsi décidé de fermer leur frontière avec le Royaume-Uni afin de limiter les risques de transmission de la mutation. Les Pays-Bas, la Belgique, l’Allemagne, l’Italie, la France et l’Islande ont notamment suspendu les vols et l’arrivée de passagers en provenance de l’État britannique. 

Boris Johnson, le premier ministre britannique, a par ailleurs annoncé le reconfinement pour les deux zones en alerte maximale, soit Londres et le sud-est de l’Angleterre.

- Avec l’Agence QMI

Les pays qui suspendent les arrivées depuis le Royaume-Uni  

France (48 heures depuis dimanche minuit)

Suspension de tous les déplacements de personnes en provenance du sol britannique.

Allemagne (jusqu’au 6 janvier)

Suspension des liaisons par « train, bus, bateau et avion » avec Royaume-Uni et Afrique du sud. Interdiction d’entrée pour les ressortissants de ces deux pays.

Italie (jusqu’au 6 janvier)

Suspension des vols en provenance du Royaume-Uni.

Entrée interdite aux personnes y ayant séjourné au cours des 14 derniers jours. Test obligatoire pour toute personne se trouvant déjà en Italie en provenance de ce territoire.

Espagne et Portugal (à partir de mardi)

Suspension des vols en provenance du Royaume-Uni.

Irlande (« au moins » 48 heures depuis dimanche)

Suspension des vols en provenance de Grande-Bretagne.

Pays-Bas (jusqu’au 1er janvier)

Suspension des vols et ferries de passagers en provenance du Royaume-Uni.

Belgique (« au moins » 24 heures depuis dimanche minuit)

Suspension des liaisons aériennes et trafic ferroviaire (Eurostar) en provenance du Royaume-Uni.

Pays nordiques

Norvège et Danemark (48 heures depuis lundi): suspension des vols en provenance du Royaume-Uni.

Suède (48 heures depuis lundi): suspension des vols depuis le Royaume-Uni.

Finlande (jusqu’au 4 janvier): suspension des vols de passagers en provenance du Royaume-Uni.

Reste de l’Europe

Suisse (jusqu’à nouvel ordre): interruption des liaisons aériennes avec Royaume-Uni et Afrique du sud. Quarantaine de 10 jours pour toute personne venue de ces deux pays depuis le 14 décembre.

Autriche (au moins jusqu’au 1er janvier): suspension des vols en provenance du Royaume-Uni.

Estonie, Lettonie, Lituanie: suspension des vols en provenance du Royaume-Uni.

Bulgarie (jusqu’au 31 janvier), Roumanie (deux semaines à compter de lundi après-midi), Hongrie (depuis lundi soir): suspension des liaisons aériennes avec la Grande-Bretagne.

Croatie (48 heures depuis dimanche): suspension des liaisons aériennes de passagers en provenance du Royaume-Uni.

Macédoine; Albanie (jusqu’au 6 janvier): suspension des vols en provenance du Royaume-Uni, isolement de 14 jours pour toutes les personnes y ayant séjourné. 

République tchèque et Pologne (depuis lundi): suspension des vols en provenance du Royaume-Uni.

Russie (une semaine à compter de mardi minuit)

Suspension des liaisons aériennes avec le Royaume-Uni.

Canada (72 heures depuis dimanche soir)

Suspension des vols de passagers en provenance de Grande-Bretagne.

Asie

Hong Kong (depuis lundi minuit): suspension des vols de passagers en provenance de Grande-Bretagne.

Inde (jusqu’au 31 décembre): suspension des vols en provenance de Grande-Bretagne.

Moyen-Orient

Turquie: suspension des liaisons aériennes en provenance de Grande-Bretagne, du Danemark, des Pays-Bas et d’Afrique du sud.

Iran et Jordanie (deux semaines): interruption des vols en provenance de Grande-Bretagne.

Israël (depuis dimanche): interdiction d’entrée aux ressortissants étrangers en provenance du Royaume-Uni, du Danemark et d’Afrique du Sud.

Les Israéliens qui rentrent de ces pays seront confinés dans des hôtels gérés par l’armée.

Arabie saoudite (au moins une semaine depuis dimanche): suspension des vols internationaux et fermeture des accès terrestres et maritimes au territoire. Isolement de deux semaines pour tous les passagers arrivés à compter du 8 décembre d’Europe ou d’une région du monde où la nouvelle variante du virus a été signalée.

Oman (une semaine à partir de mardi): fermeture des frontières aux déplacements des personnes.

Koweit: interdiction des vols du Royaume-Uni.

Maghreb

Maroc (depuis dimanche): suspension des vols en provenance du Royaume-Uni.

Tunisie (jusqu’à nouvel ordre): suspension de tous les vols à l’arrivée, au départ et au transit entre ses aéroports et ceux de Grande Bretagne, Afrique du Sud et Australie.

Algérie: arrêt des rapatriements de ressortissants algériens de Grande-Bretagne (seuls qui étaient autorisés depuis la fermeture des frontières le 17 mars).

Amérique latine

Salvador et Panama: interdiction d’entrée à quiconque ayant séjourné au Royaume-Uni ou en Afrique du sud dans le mois écoulé. Idem au Paraguay pour les séjours dans les deux dernières semaines.

Argentine, Chili: suspension des vols en provenance du Royaume-Uni.

Pérou: suspension des vols en provenance d’Europe, interdiction d’entrée des étrangers non résidents qui ont séjourné au Royaume-Uni au cours des deux dernières semaines.

Maurice (depuis lundi minuit)

Fermeture des frontières avec Grande-Bretagne et Afrique du Sud.

Mesures sans suspension

Liban: test PCR pour toute personne arrivant du Royaume-Uni, quarantaine en cas de test positif dans des centres prévus à cet effet.

Grèce: quarantaine obligatoire de 10 jours pour tous les voyageurs en provenance de Grande-Bretagne.