/news/coronavirus
Navigation

La cadence diminuée, mais un boom anticipé en janvier

Les vaccins qui arrivent dans la région sont loin d’égaler les capacités de distribution

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Patricia McKinnon, coordonnatrice de la sécurité civile pour le CIUSSS de la Capitale-Nationale, assure que la région est « prête pour la guerre » pour le processus de vaccination.

Coup d'oeil sur cet article

Si le CIUSSS de la Capitale-Nationale est prêt pour aller à la « guerre » contre le coronavirus, le combat ne débutera véritablement qu’en 2021, car pour l’instant, les quantités de vaccins qui arrivent sont loin d’égaler les capacités de distribution.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

• À lire aussi: Aucune preuve que le vaccin Pfizer ne sera pas efficace contre la nouvelle variante du virus

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale a reçu de Pfizer, lundi, cinq nouveaux plateaux comptant chacun 975 doses de son vaccin contre la COVID-19.

Du personnel de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec (IUSMQ) manipule les doses du vaccin de Pfizer.
Photo courtoisie CIUSSS de la Capitale
Du personnel de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec (IUSMQ) manipule les doses du vaccin de Pfizer.

« On est prêts pour la guerre », a lancé Patricia McKinnon, coordonnatrice de la sécurité civile pour le CIUSSS, à propos des capacités déployées à l’ancien hôpital Robert-Giffard.

 À terme, on pourra vacciner « facilement » 1000 personnes par jour dans cette clinique.

Cependant, alors qu’on administrait des doses tant qu’il y en avait pendant le projet pilote au CHSLD Saint-Antoine, la semaine dernière, la cadence va maintenant ralentir, de manière temporaire.

« Ne pas prendre de risque

Ce vaccin doit être administré en deux doses, à trois semaines d’intervalle, pour atteindre sa pleine efficacité. Le fabricant souhaite que pour chaque dose donnée, une deuxième soit mise de côté, a expliqué Mme McKinnon.

Quebec
Photo courtoisie CIUSSS de la Capitale

À l’heure actuelle, rien ne laisse croire à un problème d’approvisionnement, mais les confirmations viennent tardivement et « il ne faut pas prendre le risque de ne pas avoir la deuxième dose », dit Mme McKinnon.

C’est pourquoi trois des cinq plateaux reçus seront laissés dans un congélateur à -80 °C jusqu’à la semaine du 4 janvier, pour permettre à ce moment-là de donner la deuxième injection à plus de 3000 personnes qui ont commencé leur immunisation la semaine dernière.

Quebec
Photo courtoisie CIUSSS de la Capitale

Bref, deux plateaux de vaccins sont réellement disponibles, et encore, l’un d’eux sera aussi mis de côté pour trois semaines. Ils permettront de vacciner 975 personnes supplémentaires, soit 250 usagers et travailleurs sur les unités gériatriques de l’IUSMQ et des employés travaillant dans les autres CHSLD du territoire.

Les injections s’échelonneront jusqu’à la semaine prochaine.

Boom en janvier

Mme McKinnon s’attend toutefois à un « gros boom de vaccination » en janvier, quand l’administration des premières doses et des deuxièmes doses va se chevaucher.

« Il faut être très patient actuellement, a convenu la porte-parole. Ça nous permet [...] de roder la machine. »

Pendant ce temps, les régions de l’est du Québec se préparent à commencer la vaccination quelque part cette semaine. La Chaudière-Appalaches a d’ailleurs reçu, lundi matin, approximativement 2000 doses pour ses deux sites.

De plus, au Bas-Saint-Laurent, on a appris que la vaccination commencera le 24 décembre, alors que 975 doses sont attendues au CHSLD de Rimouski. 

LES VACCINS ARRIVÉS DANS LA RÉGION

Nombre de doses reçues jusqu’à présent

Dans la Capitale-Nationale

  • 3070 la semaine dernière
  • 4875 lundi

En Chaudière-Appalaches

  • Environ 2000 lundi

Sources : CIUSSS et CISSS

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres