/news/provincial
Navigation

Symphonie de cloches et sirènes le 24 au soir

Les travailleurs essentiels honorés à Québec à la veille de Noël

Les cloches de toutes les églises de Québec, dont l’église Saint-Michel-de-Sillery, sonneront en même temps, à 20 h, le 24 décembre, pour rendre hommage aux travailleurs essentiels, a annoncé le maire Régis Labeaume, lundi.
Photo Stevens LeBlanc Les cloches de toutes les églises de Québec, dont l’église Saint-Michel-de-Sillery, sonneront en même temps, à 20 h, le 24 décembre, pour rendre hommage aux travailleurs essentiels, a annoncé le maire Régis Labeaume, lundi.

Coup d'oeil sur cet article

Les sirènes des autopatrouilles, des camions de pompiers et les cloches des églises de Québec retentiront toutes à 20 h, le 24 décembre, pour souligner le dévouement des travailleurs essentiels. 

Le maire de Québec, Régis Labeaume
Photo Stevens LeBlanc
Le maire de Québec, Régis Labeaume

« Ça va être un geste simple, qui ne coûte rien, mais qui, honnêtement, va être significatif pour ceux et celles qui vont entendre le message. Ils vont avoir l’impression qu’on les considère », a lancé le maire Régis Labeaume lundi.

Le chef du SPVQ, le directeur du service incendie et l’archevêque de Québec ont tous convenu de se réunir pour rendre hommage aux travailleurs qui sont au front depuis le début de la pandémie et qui le seront à nouveau durant la période des Fêtes.

Le cardinal Gérard Cyprien Lacroix
Photo Stevens LeBlanc
Le cardinal Gérard Cyprien Lacroix

« Nous sommes très fiers de participer à cette symphonie de gratitude. C’est une façon de dire merci à cette multitude de personnes qui travaillent à longueur d’année pour servir les autres, spécialement durant cette pandémie », a déclaré le cardinal Gérald Cyprien Lacroix.

Le maire Labeaume a souligné le travail du personnel de la santé, des employés en CHSLD, de ceux dans les épiceries, des policiers, des pompiers, des chauffeurs d’autobus, des employés de la voirie, du 911 ou encore du 311.

Les véhicules des policiers qui seront sur la route s’immobiliseront pendant une minute et actionneront gyrophares et sirènes, s’ils ne sont pas en train de répondre à un appel. Les autobus du RTC feront également une pause à 20 h pour diffuser un message de reconnaissance.

Le chef du SPVQ, Robert Pigeon.
Photo Stevens LeBlanc
Le chef du SPVQ, Robert Pigeon.

Des flammèches sur la LNH

Dans un autre ordre d’idées, l’ambiance bon enfant de fin d’année qui régnait, lors de la dernière séance du conseil municipal lundi soir, a vite été gâchée lorsque le maire a dénigré une proposition du conseiller Jean Rousseau.

Ce dernier a sollicité l’appui du maire et du premier ministre Legault pour tenter de convaincre les gouverneurs de la LNH de considérer la capitale pour une éventuelle bulle sanitaire, même si le concept de bulle, pour l’instant, n’est pas du tout dans les cartons de la LNH pour la reprise des activités le 13 janvier.

Le directeur du service incendie Christian Paradis
Photo Stevens LeBlanc
Le directeur du service incendie Christian Paradis

Jugeant visiblement que ce projet n’a aucune chance de succès, le maire a accusé le conseiller d’être en quête de votes et de tenter de « créer de l’espoir » inutilement. 

« Je vous en prie, M. Rousseau... Je sais qu’on est en année électorale, mais ça ne vaut pas la peine d’être ridicule. On ne mettra pas de temps, d’argent, ni d’effort là-dedans », a répliqué M. Labeaume.