/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: des mesures «très sévères» pour les voyageurs

La situation est « très fragile » à l’approche des Fêtes, rappelle le premier ministre, François Legault

Coup d'oeil sur cet article

 Inquiet des rassemblements illégaux et du retour des vacanciers, François Legault s’est entouré des autres chefs de partis dans une opération sans précédent. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

• À lire aussi: COVID-19: hausse record de 2183 cas et 28 décès de plus au Québec

Qualifiée de « trêve du temps des Fêtes » par le premier ministre, cette conférence de presse des chefs des quatre partis politiques, alors que le Québec enregistrait un nouveau record des cas de COVID-19, était une première. 

  • Écoutez l'entrevue du spécialiste en gestion de crise, Richard Thibault avec François-David Bernier sur QUB Radio:

L’historien retraité de l’Assemblée nationale, Jocelyn St-Pierre, ne peut signaler de précédent où les chefs de tous les partis s’adressaient ainsi d’une même voix à la population, outre une brève mêlée de presse au début de la pandémie. 

« On aura l’occasion en 2021 de recommencer, sûrement, les débats. Mais c’est important qu’on soit ensemble, qu’on soit unis, pour carrément sauver notre réseau de la santé », a dit François Legault d’entrée de jeu. 

Alors que les Québécois partent graduellement en vacances, les hôpitaux sont sous tension plus que jamais depuis le début de la pandémie de COVID-19. Quelque 7000 employés sont en congé de maladie dans le réseau de la santé. Hier, 1055 personnes étaient hospitalisées et le sommet de 2183 nouvelles infections confirmées laisse présager une courbe à la hausse dans les prochains jours.  

Le premier ministre Legault et les autres chefs avaient donc un message pour ceux qui songeraient à se réunir pour célébrer Noël et le jour de l’An. 

« Je voudrais être bien clair avec les Québécois : ce n’est pas le temps de trouver un truc pour ne pas se faire pogner, c’est le temps d’être responsables, dit-il. L’idée, c’est d’aider nos infirmières, l’idée c’est de ne pas engorger encore plus nos hôpitaux. » 

Piña colada et coronavirus

Québec a déjà fermé les restaurants, les bars, les écoles et, bientôt, les magasins non essentiels, mais François Legault s’inquiète de voir des Québécois partir dans le Sud pendant le congé des Fêtes. 

« Aller dans un tout-inclus à Punta Cana ou Cancún avec des buffets et des gens qui sont près les uns des autres, ce n’est sûrement pas souhaitable », illustre le premier ministre. 

M. Legault rappelle que les voyageurs de retour de la semaine de relâche, au début du mois de mars, ont contribué à importer le virus au Québec. « On ne voudrait pas que ça se répète », dit-il. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Quarantaine au retour

Cette perspective effraie également la présidente de l’Association des médecins d’urgence du Québec. La hausse récente du nombre d’infections, les inévitables rassemblements clandestins et le retour de voyageurs n’annoncent rien de bon. « Je suis vraiment inquiète pour les prochaines semaines et pour le mois de janvier », dit la Dre Judy Morris. 

Alors que son homologue ontarien, Doug Ford, s’était dit prêt, la veille, à faire passer des tests de dépistage rapide dans les aéroports – de juridiction fédérale –, M. Legault s’est montré plus prudent mardi. 

« Ce qu’on est en train de faire, avec le gouvernement fédéral, c’est de s’assurer qu’il y a des mesures en place très strictes, au retour des passagers pour que les quarantaines soient respectées », assure-t-il. 

Québec pourrait notamment fournir du personnel supplémentaire pour assurer le suivi ou rendre des hôtels disponibles pour que les voyageurs s’y placent en quarantaine.  

Le ministre fédéral de la Sécurité publique et de la Protection civile, Bill Blair, assure pour sa part que « depuis le mois de mars, le Canada a imposé les restrictions parmi les plus strictes au monde aux frontières ». « 279 agents de santé sont déployés aux points d’entrée internationaux du Canada », fait-il remarquer. 

-Avec la collaboration d’Anne-Caroline Desplanques

CE QU'ILS ONT DIT

Photo courtoisie

« Non seulement nos efforts sauvent des vies, mais c’est également une marque de respect pour les travailleurs de la santé. »

-Paul St-Pierre Plamondon, chef du Parti québécois

 

Photo d'archives

« C’est la démonstration qu’on est capables detravailler ensemble pour faire en sorte de minimiser la propagation du virus. »

-Dominique Anglade, cheffe du Parti libéral du Québec

 

Photo d'archives

« Le personnel de la santé est au front depuis 10 mois. Le moins qu’on puisse faire au cours des prochaines semaines, c’est de penser à eux. »

-François Legault, premier ministre du Québec

Photo d'archives

 « C’est super important que tout le monde fasse le petit bout qui est le leur, c’est-à-dire de respecter les consignes. »

-Manon Massé, co-porte- parole de Québec solidaire

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres