/news/politics
Navigation

Rétrospective de l'année 2020: ces phrases chocs qui ont marqué l’actualité

Il a été beaucoup question de COVID, mais aussi de 3e lien et de tramway

Coup d'oeil sur cet article

Dans le feu roulant des débats qui entourent les affaires municipales, certaines perles prononcées méritent d’être soulignées. Le Journal vous offre une compilation des meilleures citations de l’année.

Régis Labeaume, maire de Québec
Photo Stevens LeBlanc
Régis Labeaume, maire de Québec

« Moi, je pense qu’on a le meilleur des deux mondes. Honnêtement, on est très heureux. »

—Régis Labeaume, maire de Québec, au sujet du nouveau tracé du 3 e lien

« Je ne me suis pas levé ce matin en me disant : comment je ferais bien ce matin pour que des étudiants de Rochebelle se fassent frapper par un tramway. »

—Régis Labeaume, au sujet des plans qui prévoient que le tramway circulera dans la cour de l’école secondaire

« Montréal combat le projet du Port de Québec. C’est pas correct, c’est de l’esprit de clocher. »

—Régis Labeaume, qui accuse le Port de Montréal de vouloir « tuer » le projet Laurentia

« On est en train de l’échapper d’aplomb. Si ça continue, j’ai l’impression qu’on s’en va dans le rouge. Le rouge, c’est le mur [...] On a baissé la garde. On n’est plus vigilants. On est négligents. On est responsables de notre malheur et on continue de penser que le virus, c’est pour les autres. »

—Le maire de Québec, Régis Labeaume, 21 septembre

« Je ne pense pas qu’il voulait me tuer, mais il espérait que je sois mort. Il y a une petite différence [...] C’est pas agréable. On s’en passerait [...] Je suis bien entouré. Les gens du service de police ont fait ce qu’il fallait. Je ne suis pas très peureux de nature. »

—Régis Labeaume après avoir reçu des menaces sur les réseaux sociaux

« Commencez donc maintenant à installer vos décorations de Noël pour faire en sorte que les enfants, quand ils sortent un peu le soir, sentent un peu de féerie. »

—Régis Labeaume, maire de Québec, lance un appel à la population le 23 octobre

« Il y a des jours que je trippe comme un fou sur la job. Il y a des jours, ça m’écœure. »

—Régis Labeaume, maire de Québec, qui pour la première fois ouvre la porte à ne pas se représenter aux prochaines élections

« À Québec, il y a un fond de haine qui est entretenu. Il y a des gens qui vont chercher ce qu’il y a de plus mauvais dans l’estomac de l’humain. Et il y en a qui font de l’argent avec ça. On appelle ça du racisme ou du gros préjugé. »

—Régis Labeaume, lors de l’inauguration du mémorial pour les victimes de l’attentat de la grande mosquée de Québec

Gilles Lehouillier, maire de Lévis
Photo Stevens LeBlanc
Gilles Lehouillier, maire de Lévis

« Enfin, on va créer de nouveaux liens de centre-ville à centre-ville et de maire à maire. Ce sera une occasion d’être sur la même longueur d’onde. »

– Gilles Lehouillier, maire de Lévis, au sujet du nouveau tracé du 3e lien

Rémy Normand, président du RTC
Photo d'archives
Rémy Normand, président du RTC

« Comme société de transport, on n’a pas le moyen d’appliquer ce règlement-là, donc on pense que les gens vont faire preuve de bonne volonté.»

—Rémy Normand, président du RTC, au sujet du port du masque obligatoire dans les autobus, qui affirme que ses chauffeurs ne joueront pas à la police

Le député libéral André Fortin
Photo d'archives
Le député libéral André Fortin

« Ça fait six ans que je suis ici, à l’Assemblée nationale, je vois des députés qui se battent pour des projets dans leur circonscription à tout bout de champ. [...] C’est la première fois que je vois une députée militer pour l’annulation d’un projet dans sa propre circonscription, des services pour ses propres citoyens.»

—Le député libéral André Fortin, critiquant la ministre Geneviève Guilbault qui proposait de couper une portion du tracé du tramway dans sa propre circonscription 

Le ministre libéral fédéral Jean-Yves Duclos
Photo d'archives
Le ministre libéral fédéral Jean-Yves Duclos

« Il faut commencer déjà à penser aux autres phases qu’on pourrait vouloir mettre en appui à la première.»

—Le ministre libéral fédéral Jean-Yves Duclos parlant du tramway de Québec

Genevieve Guilbault
Photo d'archives
Genevieve Guilbault

« L’heure est grave dans la Capitale-Nationale et dans Chaudière-Appalaches. On observe un relâchement dans l’application des mesures de santé publique. » 

—Geneviève Guilbault, ministre responsable de la région de Québec, au moment où Québec était l’épicentre de l’épidémie dans la province

Michel Dallaire, président du Groupe Dallaire
Photo d'archives, Stevens LeBlanc
Michel Dallaire, président du Groupe Dallaire

«C’est certain que le projet va lever. Est-ce qu’on va le moduler? Est-ce qu’on va le revoir? Ce n’est pas impossible.»

—Michel Dallaire, président du Groupe Dallaire, au sujet du Phare, dont la conception a par la suite été complètement revue en cours d’année en raison de l’abandon du pôle d’échanges

Catherine Dorion, députée solidaire de Taschereau
Photo d'archives
Catherine Dorion, députée solidaire de Taschereau

« Ça va déboucher en plein dans l’endroit où, à l’heure de pointe à Québec, les rues sont jam-pack.»

—Catherine Dorion, députée solidaire de Taschereau, au sujet du nouveau tracé du 3e lien

François Bonnardel, ministre des Transports
Photo Stevens LeBlanc
François Bonnardel, ministre des Transports

« Il coûtera quelques centaines de millions, mais je ne peux pas vous en dire plus. »

—François Bonnardel, ministre des Transports, au sujet du futur pont à haubans de l’Île-d’Orléans 

Nathalie Normandeau
Photo d'archives, Stevens LeBlanc
Nathalie Normandeau

« La mairie de Québec, j’y ai pensé et je vais passer mon tour. J’ai beaucoup d’énergie à consacrer à ma nouvelle vie. Je souhaite me trouver un nouveau travail. »

—Nathalie Normandeau, quelques jours après avoir été libérée des accusations qui pesaient contre elle 

Jean-François Gosselin, chef de Québec 21
Photo d'archives
Jean-François Gosselin, chef de Québec 21

« Je pense qu’il va falloir qu’on réfléchisse sérieusement à tous les grands projets au Québec. Là-dedans, j’inclus le tramway, j’inclus le troisième lien aussi. Dans la région de Québec, c’est deux gros projets majeurs. Il faut réfléchir et se requestionner sur la pertinence, les impacts et les coûts.»

—Jean-François Gosselin, chef de Québec 21 et ardent défenseur du troisième lien