/news/coronavirus
Navigation

Le libéral Pierre Arcand en vacances dans les Antilles

Pierre Arcand
Photo d'archives Pierre Arcand

Coup d'oeil sur cet article

Pendant que le gouvernement implore la population de ne pas voyager, le député et ex-chef par intérim du Parti libéral du Québec, Pierre Arcand, a dû s’excuser mardi de passer les Fêtes dans les Antilles.

• À lire aussi: Voyages dans le Sud: le gouvernement fédéral lance un avertissement

• À lire aussi: Voyage à l’étranger: le ministre des Finances de l’Ontario dans l’embarras

• À lire aussi: Les voyageurs devront se faire dépister avant et après leur retour

• À lire aussi: Les touristatas seront-ils vraiment surveillés?

« Je regrette aujourd’hui cette décision compte tenu de la situation qui prévaut actuellement au Québec et du respect que l’on doit aux travailleurs de la santé », a réagi le député de Mont-Royal–Outremont dans une déclaration officielle.

Lui et son épouse se sont envolés vers la Barbabe le jour de Noël, après avoir passé un test de dépistage qui s’est avéré négatif, le 22 décembre.

Sur place, le couple a dû en subir un deuxième afin de pouvoir sortir de son appartement, le 27 décembre.

M. Arcand a justifié ce séjour par « l’impossibilité » de voir ses enfants et petits-enfants pendant la période des Fêtes, en précisant que la Barbade est « un des endroits les plus sécuritaires dans le monde actuellement ».

Il promet de respecter « scrupuleusement les 14 jours de confinement et autres consignes de la Santé publique » à son retour.

Depuis plusieurs semaines, Québec et Ottawa exhortent les citoyens à éviter de voyager afin de contenir la propagation de la COVID-19.

« Comme politiciens, on a la responsabilité de donner l’exemple et de démontrer qu’on ne doit pas faire passer notre envie d’aller dans le Sud avant les intérêts de la population. Comment voulez-vous ensuite avoir la crédibilité ? », a déclaré le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon.

Québec solidaire a également assuré que ses 10 députés « sont bien au chaud, mais au Québec ». Du côté de la CAQ, un seul des 75 députés du parti « est à l’extérieur du Québec pour des raisons familiales et personnelles », a confirmé l’attachée de presse du cabinet du premier ministre, Nadia Talbot.

Pas le seul

Pierre Arcand n’est pas le seul élu à être parti à l’étranger, au mépris des avis de la Santé publique.

Mardi, le Globe and Mail révélait que le ministre des Finances de l’Ontario, Rod Phillips, a quitté le pays pour des vacances, début décembre.

Un conseiller municipal de Granby, Éric Duchesneau, s’est aussi envolé vers le Mexique le 17 décembre pour aller rejoindre un proche à Acapulco jusqu’au 10 janvier.

– Avec l’Agence QMI

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres