/sports/baseball
Navigation

Édouard Julien aura un allié en Josh Donaldson

Édouard Julien aura un allié en Josh Donaldson
COURTOISIE

Coup d'oeil sur cet article

Le Québécois Édouard Julien retrouvera un allié important dans l’organisation des Twins du Minnesota: le vétéran Josh Donaldson.

Les deux hommes ont déjà fréquenté l’Université d’Auburn, à différentes époques, mais il s’agit là d’une situation qui crée forcément des liens.

Édouard Julien a connu deux saisons du tonnerre avec Auburn avant de signer son contrat professionnel avec les Twins l’an dernier.
Photo courtoisie
Édouard Julien a connu deux saisons du tonnerre avec Auburn avant de signer son contrat professionnel avec les Twins l’an dernier.

Mieux encore, au moment d’amorcer sa deuxième saison en Alabama, Julien avait vu ses entraîneurs faire appel à un ancien de l’université pour l’aider dans sa transition au troisième coussin en défensive et c’était justement Donaldson.

«On avait passé quelques jours ensemble et j’en avais profité pour lui poser plein de questions, se souvient Julien, qui conserve précieusement certaines vidéos des enseignements alors prodigués par celui qu’on surnomme “Bringer of Rain”. Il m’avait aussi texté par la suite pour savoir si tout allait bien pour moi.»

«Un modèle»

Donaldson, 35 ans, risque d’être le joueur de troisième but régulier des Twins pour encore quelques années, lui qui a signé un contrat de quatre ans et 92 millions $ avec la formation du Minnesota en janvier 2020. Julien, repêché en 18e ronde par les Twins en 2019, ne voit toutefois pas la situation comme un obstacle à sa progression vers le baseball majeur, au contraire.

«Josh Donaldson, c’est un modèle pour moi, a dit le Québécois de 21 ans, à propos de l'ancienne vedette des Blue Jays de Toronto. De toute façon, je ne veux pas me mettre dans la peau d’un joueur des majeures présentement. Je pense que j’ai encore quelques années à me développer avant de me rendre là.»

Julien, qui peut aussi évoluer au deuxième coussin en défensive, entend d'abord peaufiner son coup de bâton dans les ligues mineures.

«En sortant du niveau universitaire, je me répétais qu’il fallait que je m’améliore en défensive, mais chez les Twins, on me dit que c’est mon coup de bâton qui va décider si, un jour, je vais jouer dans les majeures», a noté le jeune homme.

Frapper avec un produit québécois

Fait particulier: Julien avait l’habitude de frapper avec des bâtons en aluminum, il n’y a pas si longtemps, à Auburn. Au-delà de Donaldson, l’athlète originaire de Québec espère donc avoir trouvé un autre allié en s’associant avec la compagnie Märk Lumber, qui fabrique des bâtons de bois.

«J’ai découvert ces bâtons en 2018 dans la Cape Cod League, avec mon équipe d’été [NDLR: Les Commodores de Falmouth] qui en avait une vingtaine pour les joueurs», a raconté Julien.

«J’aime les bâtons parce qu'ils sont en érable et que le bois est vraiment dur, a décrit le joueur, en fier ambassadeur. En plus, c’est un produit québécois et la compagnie appartient à un gars que je connais, Marc Bourgeois. La qualité du bâton est là et je profite d’un beau support.»

Du support, qu’il vienne de Donaldson ou de Mark Lümber, Julien en n’aura jamais trop s’il espère un jour atteindre le baseball majeur. À court terme, le Québécois participera, en mars prochain, à son premier camp d’entraînement officiel avec les Twins à Fort Myers, en Floride, après avoir effectué un stage de perfectionnement au même endroit, cet automne.