/news/coronavirus
Navigation

«Hausse exceptionnelle» des décès au Québec en 2020

La COVID-19 fait gonfler les chiffres et est la troisième cause de mortalité

STOCKQMI-COVID-19
Photo d’archives, Agence QMI Des milliers d’aînés ont malheureusement rendu l’âme en raison d’éclosions dans des ressources d’hébergement pour personnes âgées. Ci-haut, des employés évacuent un corps du Centre d’hébergement Champlain à Verdun, en avril dernier.

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie de COVID-19 a frappé durement cette année, 5000 Québécois de plus ayant perdu la vie, un bond de 11 %. Plusieurs grands noms des milieux politiques, culturels et sportifs en sont d’ailleurs décédés. 

• À lire aussi: Les grands disparus de 2020: des monuments de l'histoire de la région de Québec nous ont quittés

Le 18 mars dernier, un premier décès lié à la COVID est répertorié dans la province. La résidente d’un centre d’hébergement pour aînés de la région de Lanaudière succombe au virus après avoir été en contact avec une personne revenue de voyage.  

De cette première triste annonce suivront d’autres annonces quotidiennes beaucoup plus funestes. Les bilans de mortalité s’alourdissent chaque jour ou presque. Vingt morts, 25 morts, parfois plus sont déplorées quotidiennement.  

Après une première vague qui a frappé de plein fouet Montréal et Laval au printemps, c’est l’entièreté de la province qui doit faire face à une deuxième vague à l’automne. Cette fois, plusieurs régions sont touchées. 

Des personnalités bien connues du public contractent le virus et en meurent. Récemment, l’ancien directeur général des Nordiques et de l’Avalanche du Colordao, Pierre Lacroix, et l’avocat et homme politique Marc-André Bédard ont rendu l’âme. Plus tôt cette l’année, le comédien Ghyslain Tremblay, l’animateur Claude Lafortune et la chanteuse Renée Claude en sont aussi décédés. 

«Une hausse exceptionnelle» 

«La pandémie de COVID-19 a eu une influence importante sur le nombre de décès enregistrés au Québec en 2020», peut-on lire dans le Bilan démographique de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) paru le 9 décembre dernier. 

De janvier à septembre 2019, l’ISQ a comptabilisé 50 200 décès survenus au Québec. Pour la même période en 2020, c’est plutôt 55 500 morts qui sont estimées par l’ISQ. «Si on regarde sur les neuf premiers mois [de l’année 2020], il y a eu 11 % plus de décès qu’au cours des neuf premiers mois de 2019», constate Chantal Girard, démographe à l’ISQ. 

La hausse moyenne du nombre de décès tourne d’habitude autour de 2 % en raison du vieillissement de la population et de la croissance démographique, souligne Mme Girard. «C’est loin de ce qu’on observe d’habitude. [...] C’est quand même important». 

La pire en un siècle

Pour Robert Bourbeau, professeur émérite de démographie à l’Université de Montréal, il faut reculer d’un siècle pour constater une hausse aussi «exceptionnelle» comme cette année. «Une hausse de cette envergure n’a été observée qu’au moment de la grippe espagnole en 1918, 1919 et 1920 (selon les estimations de l’ISQ)», signale-t-il. 

Les quelque 8124 décès recensés au Québec à ce jour placent la COVID-19 au troisième rang des causes de mortalité. 

Cela fait une moyenne de 193,4 personnes ayant perdu la vie à cause du coronavirus par semaine en 2020, si on tient compte du fait qu’il s’est écoulé 42 semaines depuis le premier mort enregistré dans la province. Cette statistique place la COVID-19 tout juste derrière le cancer et les maladies du cœur. Selon des données provisoires de l’ISQ, ces maladies ont respectivement emporté 21 634 et 15 867 Québécois en 2019. 

Déjà, au printemps, la COVID s’était hissée très haut dans ce triste palmarès, tuant majoritairement des aînés. Entre la fin mars et le début juin, la hausse des décès a été spectaculaire chez les personnes âgées. Les décès ont bondi de 22 % chez les 60-79 ans, de 38 % chez les 80-89 ans et ils ont carrément explosé à 54 % chez les 90 ans et plus. 

LA 3e CAUSE DE DÉCÈS AU QUÉBEC  

NOMBRE MOYEN DE DÉCÈS PAR SEMAINE EN 2019   

  • Tumeurs malignes 416  
  • Maladies de l’appareil circulatoire (maladies du cœur) 305  
  • COVID-19* 193,4   
  • Appareil respiratoire 129,7  
  • Troubles mentaux et du comportement 93,8  
  • Accidents (blessures involontaires)** 55  
  • Alzheimer 42,2  
  • Diabète sucré 20,4  
  • Suicide** 20,4   

*Pour la COVID-19, il s’agit de la moyenne observée depuis le 18 mars dernier, jusqu’au 29 décembre inclusivement  

**Les données concernant les décès par suicide ou par accident datent de 2017  

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres