/news/provincial
Navigation

Ville de Québec: cinq projets à surveiller en 2021

Coup d'oeil sur cet article

Québec entre de plain-pied en année électorale, alors que les citoyens seront appelés en novembre à choisir l’équipe qui mènera la barque à l’hôtel de ville. Mais, d’ici là, plusieurs projets sont à surveiller aux paliers municipal et régional. Le Journal vous donne un avant-goût de ce que 2021 nous réserve. 

Le pont de Québec  

Photo d’archives

L’année 2020 a été marquée par le dépôt du rapport de l’homme d’affaires Yvon Charest, nommé par Ottawa un an plus tôt à titre de négociateur spécial dans cet épineux dossier. Dans ce rapport, révélé par Le Journal et toujours non rendu public par le gouvernement fédéral, M. Charest recommande à Ottawa de racheter l’infrastructure plus que centenaire. Il retient également un scénario prévoyant que la peinture et l’entretien du pont de Québec coûteraient 784 millions $ sur 25 ans. 

Yvon Charest affirme que la solution passera forcément par « les contributions financières » des trois principaux acteurs de la saga : le fédéral, le provincial et le Canadien National (propriétaire de l’infrastructure patrimoniale rouillée). 

Jean-Yves Duclos, ministre libéral fédéral, a confirmé qu’Ottawa travaille sur le scénario d’un rachat du pont, mais il ne s’est pas formellement engagé à régler ce dossier en 2021.  

Le tramway  

Photo courtoisie

L’année 2020 s’achève sur d’intenses négociations entre le gouvernement du Québec et la Ville pour déterminer le tracé précis du tramway.

Dans le but affiché de mieux desservir les banlieues, le gouvernement Legault exige un changement de tracé.

La Ville de Québec espère parvenir à une entente en janvier 2021, ce qui lui permettrait de lancer son appel de propositions dans la foulée.

Le décret environnemental gouvernemental est programmé pour février 2021.

La Ville devra ensuite mettre à jour son dossier d’affaires à l’été 2021.

Le choix du soumissionnaire privilégié et la signature du contrat avec le consortium sélectionné sont prévus pour le début de 2022.

Le centre de biométhanisation  

Photo d’archives

La mise en service partielle du centre de biométhanisation commencera en 2021. À partir du milieu de l’année, on entamera la déshydratation des boues municipales.

Pour la biométhanisation des résidus alimentaires en provenance des foyers de Québec, il faudra attendre 2022, tout comme pour la mise en service pour le tri des sacs de couleur.

Entre-temps, la Ville réalise un projet-pilote pour tester les sacs et les bacs. Des centaines de citoyens donneront leur avis.

On aura les résultats de l’ensemble du projet à la fin janvier ou au début février.

Le projet Laurentia du port de Québec  

Photo d’archives

L’année 2021 sera déterminante pour Laurentia, le projet de terminal de conteneurs du port de Québec.

Cet automne, l’Agence d’évaluation d’impact a rendu un rapport très critique du projet, soulignant ses « effets négatifs importants » pour l’environnement.

C’est en début d’année, après une période supplémentaire de consultations, que le ministre de l’Environnement rendra ses recommandations au conseil des ministres qui devra trancher.

Le port espère démarrer le chantier en 2021. 

Le Centre de glaces  

Photo courtoisie

C’est l’automne prochain que les amateurs de sports de glace pourront chausser leurs patins au nouveau Centre de glaces de Sainte-Foy de 68,7 millions $, dont on parle depuis 2016.

Il devait ouvrir ses portes à temps pour la saison 2020-2021, mais il aura finalement fallu attendre une année de plus à cause de la COVID-19 ainsi que certains écueils.

Si tout va comme prévu, le bâtiment sera livré au printemps. Le temps d’en faire le rodage, et le Centre sera prêt pour la saison de sport 2021-2022.

Juxtaposé à l’aréna de Sainte-Foy, il accueillera un anneau de 400 mètres, deux patinoires et une piste de course.