/news/coronavirus
Navigation

Des algorithmes développés ici pour lutter contre le virus

Coup d'oeil sur cet article

Des algorithmes basés sur l’intelligence artificielle font maintenant partie de l’arsenal développé par des scientifiques pour lutter contre la COVID-19. Des chercheurs québécois participent aussi à cet effort de guerre.

• À lire aussi: COVID-19: la fin de la pandémie en 2021?

Dès la mi-mars, un groupe de travail a été créé par le Mila, l’Institut québécois d’intelligence artificielle qui est basé à Montréal, pour soutenir la lutte contre la COVID-19 en développant des solutions basées sur les données.

L’un des projets en cours consiste à développer des outils informatiques permettant l'exploration et l’analyse de données génomiques provenant de 54 millions de cellules issues de 168 patients, afin de mieux comprendre la progression de la maladie.

Prédire les complications

Des données génomiques, croisées avec d’autres informations comme l’âge, le sexe et le profil médical des patients, permettent de prédire la gravité de la maladie et les complications qui pourraient en découler, explique Guy Wolf, chercheur au Mila et professeur adjoint au Département de mathématiques et de statistique à l'Université de Montréal.

Ces résultats pourront éventuellement être utilisés par des équipes médicales pour les aider à intervenir plus efficacement auprès de patients atteints d’une forme grave de la COVID-19.

« On espère que ces protocoles d’analyse vont être efficaces pour vraiment donner aux chercheurs et aux médecins une meilleure compréhension de la maladie », affirme M. Wolf.

Production de vaccins

Au Québec, l’intelligence artificielle est aussi utilisée pour optimiser la production du vaccin de Medicago, produit à l’aide de plantes.

Alors qu’une campagne de vaccination sans précédent se met en branle aux quatre coins de la planète, des algorithmes permettront de documenter les effets secondaires du vaccin afin d’en arriver éventuellement à les réduire.

Au Royaume-Uni, l’agence britannique de réglementation des médicaments et produits de santé a récemment accordé un financement correspondant à 2,5 millions $ CAN pour le développement d’un outil informatique qui permettra de répertorier les effets indésirables selon le type de vaccin reçu et le profil des gens concernés.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres