/weekend
Navigation

Musique: une faible lumière au bout du tunnel en 2021

Coup d'oeil sur cet article

L’industrie de la musique n’est pas sortie du bois. Éprouvés comme rarement ils l’ont été en 2020, ses artisans devront encore faire preuve de patience avant un retour à la normale espéré, dans le meilleur des scénarios, pour l’automne 2021.

• À lire aussi: Que nous réserve 2021? Lueur d'espoir dans le monde de la culture

La campagne de vaccination massive qui marquera le début de la prochaine année ne sera pas synonyme de salles de spectacles remplies au maximum de leur capacité dans un avenir proche, estime la directrice générale de l’ADISQ, Solange Drouin.

«Oui, mais il y a une lumière au bout du tunnel, mais elle est faible», observe-t-elle.

«Les signaux que nous recevons jusqu’à maintenant indiquent que ça va être plus difficile que 2020. Oui, l’ouverture des salles va se faire, mais de façon progressive. Avant qu’on soit dans une pleine relance, le plus optimiste que j’ai entendu, c’est septembre», souligne Mme Drouin, en rappelant aussi que l’incertitude vécue depuis un an «a épuisé les troupes».

Engorgement

Une fois les salles relancées, d’autres enjeux surgiront. Affamés par une année sans concerts, tous les artistes qui ont déplacé des tournées ou lancé des albums, au cours de la dernière année, voudront tous remonter sur scène en même temps.

Charlotte Cardin
Photo d'archives, AFP
Charlotte Cardin

Engorgement à prévoir.

«Quand la porte va rouvrir, bien du monde vont vouloir s’y engouffrer, mais la porte ne sera pas plus grande», anticipe Solange Drouin.

C’est sans compter qu’on ignore si la pandémie aura réduit ou si le public aura les mêmes ressources financières pour acheter des billets.

Festivals dans le néant

Pour ce qui est des grands festivals, les points d’interrogation sont encore trop nombreux pour qu’on commence à dresser un portrait de la situation 2021.

Au Festival d’été de Québec, on se prépare pour toutes les éventualités, incluant une édition habituelle de l’événement si la vaccination donne des résultats rapides.

Loud
Photo d'archives
Loud

Sinon, il y aura de la musique cet été à Québec, d’une façon ou d’une autre, jure le programmateur Louis Bellavance.

«Est-ce que ce sera pour 250 personnes, 2500, 25 000, 80 000, j’en ai aucune idée. Mais si on peut faire quelque chose avec 5000, on va le faire.»

Des sorties à profusion

Malgré les nuages noirs qui les recouvrent toujours, les musiciens d’ici et d’ailleurs n’ont jamais arrêté de créer. En consultant la liste des albums attendus, on croirait que 2021 sera une année normale.

Laurence Nerbonne
Photo d'archives, Agence QMI
Laurence Nerbonne

Au Québec, on prévoit entendre du nouveau matériel d’Andréanne A. Malette, Dominique Fils-Aimé, Vincent Vallières, David Laflèche, Charlotte Cardin, Sarahmée, Sally Folk, Loud, Souldia x Rymz, Lary Kidd, Tizzo, Ariane Moffatt, Laurence Nerbonne et plusieurs autres.

Andréanne A. Malette
Photo d'archives
Andréanne A. Malette

Hors de nos frontières, des nouveautés de Drake, Foo Fighters, Sia, Lorde, Sting, Lana Del Rey, Rosalía, Royal Blood, OneRepublic, St. Vincent, Weezer et Travis Scott (tout ceci n’est qu’un mince échantillon) atterriront sur votre plateforme d’écoute favorite en 2021.

Foo Fighters
Photo d'archives, AFP
Foo Fighters