/opinion/blogs/columnists
Navigation

Ottawa met des vies en danger

Ottawa met des vies en danger
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Coup d'oeil sur cet article

Ils sont nombreux à revenir de leurs vacances au soleil du temps des Fêtes. Le gouvernement fédéral n’a pas tout mis en place pour limiter les dégâts.

Elle travaille 16 heures par jour. Il passe 16 heures par jour à faire la fête dans un tout-inclus.

Elle est exténuée et n’a pas pu avoir de congés pendant le temps des Fêtes. Lui, pour se changer les idées, a décidé qu’il méritait bien des petites vacances. 

  • ÉCOUTEZ la chronique de Madeleine Pilote-Côté avec Geneviève Pettersen à QUB radio:  

Elle risque sa santé tous les jours pour soigner la population. Il met à risque la santé des autres en se trémoussant sur un plancher de danse bondé.

Elle est en première ligne et subit les conséquences engendrées par ces gens qui ne respectent pas les mesures sanitaires. Lui reviendra bronzé et pourra peut-être même empocher 1000$ pendant qu’il vit sa quarantaine.

Elle, c’est une infirmière. Elle est essentielle. Lui, c’est un voyageur qui aurait pu y penser à deux fois avant de faire un voyage tout sauf essentiel.

Si le gouvernement a autorisé ce genre de voyage alors que les cas de COVID-19 augmentaient au Canada, n’aurait-il pas dû imposer des mesures strictes pour s’assurer du respect de la quarantaine prévue au retour?

Des mesures drastiques, s’il vous plaît

Tandis que les voyages d’agrément risquent de contribuer à la propagation du virus et mettent les personnes vulnérables en danger, les infirmières payent de leur sueur et de leurs impôts l’aide financière accordée à ces voyageurs de retour en sol canadien.

Est-ce que ces 1000$ inciteront vraiment ces gens, qui ne sont déjà pas très prompts à respecter les règles, à rester confinés pendant 14 jours?

Le gouvernement fédéral avait le devoir d’implanter des mesures drastiques, comme la quarantaine obligatoire dans des lieux surveillés, afin de limiter les conséquences des voyages d’agrément.

Ottawa n’a pas fait son boulot. Certains le payeront de leur vie.