/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: le préposé aux bénéficiaires décédé s'est éteint seul chez lui

L’ancien informaticien a attrapé la COVID-19 après avoir répondu à l’appel du gouvernement à Québec

Coup d'oeil sur cet article

Un préposé aux bénéficiaires du CHSLD Saint-Antoine, à Québec, ayant contracté la COVID-19 alors qu’il n’était pas vacciné, est décédé seul dans son appartement et retrouvé mort après que sa famille en Argentine se fut inquiétée d’être sans nouvelles.

• À lire aussi: CHSLD Saint-Antoine: un préposé aux bénéficiaires succombe à la COVID-19

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

Oscar Anibal Rodriguez, 58 ans, a été retrouvé mort le 2 janvier après avoir contracté la COVID-19 alors qu’il travaillait comme préposé aux bénéficiaires au CHSLD Saint-Antoine. C’est à cet endroit que les premières doses de vaccin ont été données au Canada, mais M. Rodriguez n’aurait pas été vacciné contrairement à d’autres employés.

Oscar Anibal Rodriguez était un « colosse » avec un grand cœur qui était « chaleureux », selon ceux qui le connaissaient.
Photo courtoisie
Oscar Anibal Rodriguez était un « colosse » avec un grand cœur qui était « chaleureux », selon ceux qui le connaissaient.

Selon des voisins avec qui la victime avait des rapports étroits, M. Rodriguez a contracté la maladie aux environs du 24 décembre et se serait isolé seul par la suite dans son appartement du Vieux-Québec. 

Son « très bon ami » Miguel Caballero affirme lui avoir parlé le 28 décembre pour la dernière fois. « Il faisait un peu de fièvre, mais tout était sous contrôle », lui a raconté M. Rodriguez. 

Famille inquiète

Selon Diane Roy, la présidente de la coopérative où il habitait, Oscar Rodriguez avait des contacts quotidiens avec sa famille en Argentine d’où il était natif, mais n’avait aucune famille au Québec. « C’est la famille en Argentine qui s’est inquiétée », raconte la dame. 

Celle-ci était sans nouvelles de la victime depuis plusieurs heures, un comportement étrange surtout en cette fête du jour de l’An. Diane Roy a été contactée par une proche et a décidé d’aller frapper à la porte de M. Rodriguez dans la matinée du 2 janvier. 

« On a cogné plusieurs fois très très fort », explique Mme Roy. Devant l’absence de réponse, les policiers ont été appelés, puis les ambulanciers ont constaté le décès sur place.

Diane Roy, présidente de la coop d'habitation ou vivait le PAB Oscar Rodriguez
Photo Nicolas Saillant
Diane Roy, présidente de la coop d'habitation ou vivait le PAB Oscar Rodriguez

Mort seul 

M. Rodriguez était un informaticien qui avait perdu son emploi en raison de la pandémie. Il s’est ensuite réorienté cet été en répondant à l’appel du gouvernement et en accédant à la formation accélérée comme préposé aux bénéficiaires.

Son ami Miguel Caballero dit avoir « beaucoup de peine » et trouve « injuste que quelqu’un qui avait le cœur sur la main attrape la COVID apparemment dans des mauvaises conditions ». 

« C’était une très bonne personne, charitable [...]. Pour moi c’était un missionnaire, il a donné sa vie pour aider le peuple », confie son voisin Jacques Gagnon, qui lui rend hommage. 

Son autre voisin Martin a déploré les circonstances dans lesquelles est mort M. Rodriguez. « Il était seul, il est mort tout seul », regrette-t-il.

Employés secoués

Au CHSLD Saint-Antoine, hier, les employés étaient ébranlés par le décès de leur collègue, qui travaillait au 4e étage, même si peu de gens disaient bien le connaître. « C’est triste », a réagi Diane, une préposée aux bénéficiaires qui a brièvement côtoyé la victime. L’annonce du décès d’un employé a ajouté « un stress » à l’intérieur du CHSLD aux prises avec une éclosion. 

« Pourquoi ils ne nous donnent pas notre deuxième dose de vaccin maintenant ? » s’est interrogée une autre PAB de Saint-Antoine. 

Le syndicat dénonce l’absence de masques N95  

Oscar Anibal Rodriguez travaillait au CHSLD Saint-Antoine, qui est aux prises avec une éclosion majeure de coronavirus, à Québec.
Photo Stevens LeBlanc
Oscar Anibal Rodriguez travaillait au CHSLD Saint-Antoine, qui est aux prises avec une éclosion majeure de coronavirus, à Québec.

Le décès du préposé aux bénéficiaires qui travaillait au CHSLD Saint-Antoine, à Québec, aurait peut-être pu être évité s’il avait été équipé d’un masque N95, avance le syndicat.

Jeff Begley, président de la Fédération de la santé et des services sociaux à la CSN, soutient que les travailleurs du CHSLD Saint-Antoine n’avaient pas accès aux masques N95. 

« Je ne peux pas prétendre que cette personne-là n’aurait pas contracté le virus avec ça [un masque N95], mais il aurait eu pas mal de meilleures chances de ne pas contracter le virus », affirme-t-il.

Oscar Anibal Rodriguez, 58 ans, qui a succombé à la maladie, devait comme ses collègues utiliser un masque de procédure lors de son travail.

La CSN réclame depuis des mois que les masques N95, qui protègent plus efficacement contre les aérosols, soient utilisés dans les milieux à risque comme les CHSLD.

Le cas de M. Rodriguez vient tristement d’illustrer cette réalité, dit M. Begley.

« Je trouve que c’est insensé. On est en train de multiplier le nombre de cas. Il y a un potentiel de décès comme on a vu dans cette situation et on ne prend pas tous les moyens. »

Silence « inacceptable »

Pour lui, le silence du gouvernement sur la question « n’est plus acceptable ».

« Sur cette question, le gouvernement doit dire “oui, on va le donner”. Et s’il y a d’autres raisons de ne pas le donner, qu’il soit transparent pour le dire. Sinon, qu’il les donne, ça presse. »

Au moins onze autres travailleurs de la santé sont décédés depuis le début de la pandémie au Québec.

« Un décès est un décès de trop », a déclaré par communiqué Richard Boissinot, président du Syndicat des travailleuses et des travailleurs du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

« Ça m’attriste au plus haut point et j’offre mes condoléances à la famille et aux proches de M. Oscar Anibal Rodriguez. Je rappelle que la COVID-19, ce n’est pas juste sérieux, c’est extrêmement dangereux pour les personnes qui sont au front et dont le quotidien est de prendre soin des autres. En ce sens, je prie la population de suivre les consignes sanitaires et j’exige de meilleures protections pour les personnes salariées du réseau », a-t-il ajouté.

La direction du CHSLD Saint-Antoine n’a pas rendu l’appel du Journal


Situation au CHSLD Saint-Antoine*  

  • 121 résidents atteints actuellement (+23)  
  • 70 employés infectés au total (+17)  
  • 12 décès (=)   

Éclosion déclarée le 10 décembre 2020 : zone rouge mise en place ; confinement des résidents infectés ; équipes de soins dédiées pour éviter les mouvements de personnel ; dépistage tous les trois jours.

*En date du 5 janvier.

Source : CIUSSS de la Capitale-Nationale

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres