/news/coronavirus
Navigation

Reconfinement sévère: le Québec vers un couvre-feu

Quebec
Photo d'archives Stevens Leblanc

Coup d'oeil sur cet article

Un reconfinement sévère de trois ou quatre semaines attend les Québécois. À moins d’un revirement, le gouvernement Legault imposera même un couvre-feu aux citoyens dès samedi.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

• À lire aussi: Du jamais-vu depuis la crise d’Octobre

 Fini les mesurettes. Pour combattre la COVID-19, Québec estime n’avoir d’autre choix que de recourir à des outils exceptionnels pour limiter les contacts sociaux.               

  • Écoutez La rencontre Dutrizac-Dumont sur QUB radio:   

Comme c’est le cas en Europe, un couvre-feu devrait limiter la circulation des individus, qui seront tenus de se cloîtrer chez eux du soir au matin. Une mesure qui n’a pas été appliquée ici depuis la crise d’Octobre en 1970.

Hier, on rapportait encore 2508 nouveaux cas de personnes infectées par le virus. Les restrictions des Fêtes ne semblent pas donner l’effet escompté. Près de la moitié des Canadiens, dont 46 % des Québécois, ont rendu visite à leurs proches pendant le temps des Fêtes, selon un nouveau sondage de la firme Léger.            

Mais c’est l’impact sur le système de santé qui fait craindre le pire. Devant la hausse constante des hospitalisations, les établissements devront bientôt faire des choix déchirants quant au traitement des malades.    

  • Écoutez la chronique politique de Marc-André Leclerc sur QUB radio:    

Période de battement

Recommandée par la Santé publique, la mesure extrême du couvre-feu a longuement été discutée dans les officines de la CAQ. Le scénario choisi devrait interdire aux Québécois de sortir de leur domicile entre 19 h 30 ou 20 h le soir et 6 h le matin. 

Le gouvernement entend prévoir une période de battement d’une heure entre la fermeture des épiceries et des pharmacies et le couvre-feu pour permettre aux clients et aux employés de compléter leurs emplettes et rentrer chez eux.

François Legault doit annoncer ses couleurs aujourd’hui au cours d’une conférence de presse prévue pour 17 h. 

Écoles et garderies

Le sort des écoles primaires est encore incertain. Les petits écoliers pourraient revenir en classe comme prévu le 11 janvier, ou voir leur rentrée repoussée d’une semaine. Les pédiatres s’inquiètent grandement de la santé mentale des jeunes Québécois.

Au secondaire, les élèves devront rester à la maison pour au moins deux semaines de plus et ne reprendront le chemin de l’école que le 25 janvier. Dans tous les cas, l’enseignement à distance se poursuivra.  

  • Écoutez le commentaire de Geneviève Pettersen au micro de Benoît Dutrizac sur QUB radio:    

Une partie de l’économie sera à nouveau mise sur pause. Les commerces non essentiels devront fermer leurs portes et le télétravail sera obligatoire. Les chantiers de construction seront à l’arrêt et le secteur manufacturier devra ralentir ses activités au minimum.

Petite lueur d’espoir pour les parents. Le printemps dernier, les garderies étaient réservées aux enfants des travailleurs essentiels. Selon nos sources, ce ne sera pas le cas cette fois-ci.

Les parents qui le peuvent seront invités à garder leurs bambins à la maison, mais les garderies resteront ouvertes pour tous. Une bonne nouvelle pour ceux qui ont du mal à concilier télétravail et famille. 

Pendant les Fêtes, jusqu’à huit personnes pouvaient se réunir en respectant la distanciation physique pour s’adonner à des activités extérieures. Désormais, elles ne seront permises qu’entre les membres d’une même bulle familiale. 

—Avec la collaboration de Vincent Larin, Agence QMI

Les restrictions  

Couvre-feu

À moins d’un revirement, un couvre-feu devrait être imposé aux Québécois entre 19 h 30 ou 20 h le soir et 6 h le matin. Une période de battement d’une heure sera prévue entre la fermeture des épiceries et des pharmacies et le couvre-feu pour permettre aux clients et aux employés de compléter leurs emplettes et de rentrer chez eux.

Écoles

Les écoliers du primaire pourraient revenir en classe comme prévu le 11 janvier, mais il est possible que cette rentrée soit repoussée d’une semaine. Les élèves du secondaire ne devraient reprendre le chemin de l’école que le 25 janvier. D’ici là, les cours en ligne se poursuivront.

Garderies

Les garderies resteront ouvertes à tous les enfants, contrairement au printemps dernier. Les parents qui le peuvent seront tout de même invités à garder leurs bambins à la maison. Les services de garde en milieu scolaire seront toutefois réservés uniquement aux enfants des travailleurs essentiels.

Commerces non essentiels

Ils resteront fermés pour trois ou quatre semaines de plus que prévu. La cueillette à l’auto sera toutefois permise pour certains produits.

  • Écoutez ces entrevues sur le possible effet d’un confinement prolongé sur l’économie du Québec

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres