/news/transports
Navigation

Un bris mécanique force l’arrêt d’un des deux traversiers

Coup d'oeil sur cet article

Un bris mécanique constaté mardi matin a forcé l’arrêt du traversier Alphonse-Desjardins qui relie Québec à Lévis. Un seul traversier, le Lomer-Gouin, est désormais en service entre les deux rives et le nombre de départs quotidiens a été réduit du tiers.

« Un seul traversier sera en activité jusqu’à nouvel ordre. Les départs à partir de Lévis auront lieu aux heures justes et les départs à partir de Québec auront lieu à la demie de chaque heure », pouvait-on lire dans un communiqué laconique publié mardi, en fin de matinée, par la Société des traversiers du Québec (STQ).

Bruno Verreault, conseiller en communication de la STQ, a soutenu « qu’on a eu un bris mécanique ce matin [mardi] sur le Alphonse-Desjardins lorsque le navire était en fonction. Aussitôt que le bris a été constaté, le service a été arrêté pour ce traversier qui a été placé au quai-garage. Nos équipes travaillent actuellement à corriger la situation ».

Ce dernier n’a toutefois pu fournir aucun détail sur la nature précise du bris ni sur la durée approximative des travaux de réparation.

Service réduit, mais peu d’impact

D’ici là, le traversier Québec-Lévis fonctionnera selon l’horaire habituel du soir. Mercredi, par exemple, le nombre total de départs sera de 42 au lieu de 65, selon les calculs du Journal

M. Verreault a relativisé la situation en ajoutant qu’« actuellement, nous sommes chanceux parce que l’achalandage est très faible [à cause de la pandémie]. Ç’a peu d’impact sur la clientèle ».