/news/coronavirus
Navigation

Couvre-feu au Québec: les stations de ski soulagées

Les Québécois pourront skier mais pas en soirée

Quebec
Photo Stevens Leblanc Les activités extérieures individuelles seront permises pour des raisons de santé mentale, mais pas en soirée, a annoncé le gouvernement Legault mercredi.

Coup d'oeil sur cet article

Bien que le ski de soirée soit sacrifié, les stations de la province sont soulagées de demeurer ouvertes durant le «traitement-choc» au Québec.

• À lire aussi: Couvre-feu pour un mois: les Québécois assignés à domicile de 20h à 5h

• À lire aussi: Couvre-feu: les supermarchés et les dépanneurs devront fermer plus tôt

• À lire aussi: Couvre-feu au Québec: des restaurateurs inquiets

François Legault a confirmé mercredi que les activités extérieures individuelles seront permises pour des raisons de santé mentale.

«Les leçons de ski seront interdites, mais le ski alpin sera possible. Même chose pour le patin, la marche, si on reste à l'intérieur de la bulle de notre maison» a indiqué le premier ministre lors de son point de presse.

L’Association des stations de ski du Québec a salué la décision du gouvernement et de la Santé publique de maintenir les activités des 75 stations qu’elle représente. 

«Nous sommes extrêmement heureux du maintien des activités. C’est aussi une bonne nouvelle pour la santé mentale de la population», a souligné au Journal le directeur général du Groupe Le Massif de Charlevoix, André Roy.

Interdit en soirée

En raison du couvre-feu qui débutera à compter de samedi, les stations de ski, comme les commerces, fermeront à 19 h 30.

Plusieurs adeptes de ski de soirée sont désappointés de la décision. Les horaires de travail et des enfants sont des obstacles qui compromettent désormais la saison de ski de certains.

«Moi et ma famille, nous avons des passes de ski de soir parce que nos horaires ne nous permettent pas de skier de jour. C’est une tradition de plus de 20 ans. On risque de rater la saison avec cette annonce», a spécifié Ham Rek qui skie entre autres au mont Saint-Sauveur. 

«Je suis vraiment déçu comme plusieurs. Mais de mon côté, je me considère chanceuse et je me console en me disant que je pourrais quand même y aller en journée», a relativisé Annick Tétrault qui vit près de la montagne de Bromont.

Ski de fond

Pour Ski de fond Québec, qui encadre la pratique générale du sport en plus de veiller à son développement, les nouvelles mesures gouvernementales ont été accueillies froidement.

Selon le directeur général Claude Alexandre Carpentier, la pratique organisée (les entraînements ou cours de groupe) permettait d’assurer «un certain contrôle et le respect des consignes sanitaires».

«On ne croit pas que la pratique libre va permettre de respecter les consignes sanitaires. Pour nous, c’est un faux pas de la part du gouvernement», a-t-il déploré.

M. Carpentier croit que la pratique libre augmente le risque d’attroupements.

Les parcs nationaux ouverts

Par ailleurs, les parcs nationaux et autres établissements la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) resteront ouverts.

— Avec la collaboration de Roby St-Gelais

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres