/finance/business
Navigation

Les chandails des émeutiers sur eBay

Retirés du site internet après les questions du Journal

manifestants pro-Trump
Photo tirée de Twitter

Coup d'oeil sur cet article

Alors que Facebook et Instagram ont bloqué jeudi le compte du président américain Donald Trump, eBay a continué de vendre des chandails avec son slogan collé aux mots « Guerre civile », avant de les retirer après les questions du Journal.

• À lire aussi: Chaos à Washington: Facebook bloque le compte de Trump pour une durée indéterminée

« C’est déplorable. C’est répréhensible. C’est affreux. C’est le genre de monde dans lequel on vit. C’est un peu la suite logique de la National Rifle Association (NRA) qui incitait les parents à acheter des armes pour Noël », a dénoncé Jacques Nantel, professeur émérite à HEC Montréal et fondateur de la Chaire de commerce électronique RBC Groupe Financier.

Jeudi, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a fermé pour une durée indéterminée les comptes Facebook et Instagram du président américain Donald Trump après que des manifestants pro-Trump eurent envahi le Capitole mercredi, menant à des violences qui ont tué quatre personnes.

« Nous pensons que permettre au président de continuer à utiliser nos services pendant cette période pose des risques trop grands », a affirmé Mark Zuckerberg, après une suspension temporaire annoncée mercredi soir.

Jeudi, durant une partie de la journée, on pouvait toujours se procurer les mêmes chandails pro-Trump portés par certains émeutiers qui ont pris d’assaut le Capitole, à Washington, le 6 janvier.
Capture d'écran du site eBay
Jeudi, durant une partie de la journée, on pouvait toujours se procurer les mêmes chandails pro-Trump portés par certains émeutiers qui ont pris d’assaut le Capitole, à Washington, le 6 janvier.

Jeudi, le géant canadien Shopify a tôt fait d’annoncer la fermeture de tous les magasins affiliés à Donald Trump, mais des articles avec le slogan MAGA (« Make America Great Again »), les mots « Civil War » (guerre civile) avec la date du 6 janvier 2021 étaient toujours en vente en journée jeudi sur eBay.

Difficile de tout contrôler

Ces produits ont cependant disparu du site quelque temps après que Le Journal eut questionné l’entreprise à ce sujet.

« Les géants du web devraient se doter d’outils d’intelligence artificielle pour éviter ce genre d’erreur là. Ça démontre à quel point il faut avoir une saine gestion des sites marchands pour détecter les cas à problème », a analysé Yanik Deschênes, président de YPR Canada.

Pour sa part, Sandrine Prom Tep, professeure agrégée en marketing numérique à l’ESG UQAM, a rappelé qu’eBay, comme les autres géants, doit gérer une quantité phénoménale de contenu généré par des utilisateurs.

« Ils sont responsables du contenu et ne peuvent pas s’en laver les mains, mais à l’ère du contenu généré par les utilisateurs, il n’est pas surprenant qu’ils en échappent, même avec les nettoyeurs du web », a-t-elle avancé.

« Le fait de porter des vêtements à l’effigie des motards criminalisés, reconnus par les tribunaux comme une organisation criminelle, ou d’avoir un chandail “Civil War” sur le dos, ne constitue pas des infractions au Code criminel », a par ailleurs ajouté Hugo Fournier, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ). Jeudi, en fin de journée, eBay a répondu au Journal qu’elle allait enlever tous les articles controversés liés aux violences du Capitole de son site.

« Chez eBay, nous avons un règlement sévère contre la haine et la discrimination afin de nous assurer que notre plateforme demeure un environnement sécuritaire, inclusif et de confiance pour notre communauté globale d’acheteurs et de vendeurs. Les articles qui incitent à la violence sur le Capitole des États-Unis seront retirés de notre site », a confirmé le géant.

–Avec l’AFP


♦ En plus de Facebook et Instagram, Snapchat a aussi bloqué le profil du président sortant, et YouTube a annoncé que les vidéos de « fausses informations » sur les élections seraient maintenant sanctionnées.