/news/coronavirus
Navigation

Nouvelles mesures sanitaires à Trois-Rivières: les réactions nombreuses, la police muette

Coup d'oeil sur cet article

Plus de 24 heures après l'annonce de l'imposition d'un couvre-feu à partir de samedi 20h, la police de Trois-Rivières se refuse toujours à tout commentaire. Le plan d'intervention est en élaboration, assure-t-on. Pour le reste, on dit attendre l'adoption officielle du décret par le gouvernement Legault.

• À lire aussi: L'application du couvre-feu au Québec laissée au «bon jugement» des policiers

Du côté des commerces jugés non essentiels, les mesures d'assouplissement, qui autorisent désormais la cueillette en magasin, ne sont pas accueillies de la même manière partout.

«Je ne pense pas que ça va changer quelque chose, je ne pense pas que c'est ça qui va payer notre hypothèque», a déclaré Manon Giroux de la boutique Vêtements L au centre-ville. Son de cloche opposé au magasin général Le Brun en ville.

«Pour moi, c'est une très bonne nouvelle», s'est réjouie la copropriétaire de l'endroit Isabelle Thibeault.

Si les professeurs et les parents se sont félicités du retour en classe dès la semaine prochaine, certains se questionnent sur la qualité de l'air dans les écoles. C'est le cas du professeur Lionel Berthoux, virologiste, pour qui le gouvernement a manqué une belle occasion en n'équipant pas les établissements scolaires de systèmes de ventilation adéquats l'été dernier, tel que le recommandait le consensus scientifique. Pour lui, les éclosions des derniers mois sont la conséquence de l'inaction des autorités en la matière.

À la Société de transport de Trois-Rivières (STTR), où la première vague de COVID-19 avait donné lieu à un délestage de service, on choisit cette fois de garder tous les autobus sur la route, malgré le couvre-feu annoncé.

«On a décidé de maintenir nos services de façon intégrale, pour supporter les travailleurs essentiels, dont, entre autres, les travailleurs de la santé», a expliqué Patrice Dupuis, directeur général de la STTR.

On souligne toutefois que ceux qui voudront se prévaloir du transport adapté passé 20h devront démontrer que leur déplacement est essentiel.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres