/weekend
Navigation

Ces 10 films ont eu une deuxième vie pendant la pandémie

Coup d'oeil sur cet article

Le premier confinement au début de la pandémie a permis à plusieurs vieux (ou récents) films de connaitre un regain de vie parce qu’ils abordaient des sujets d’actualité ou qu’ils nous changeaient les idées en ces temps difficiles. Alors que le Québec amorce un nouveau confinement, voici dix films qui ont occupé nos longues soirées au printemps.

Contagion

Photo courtoisie

Parmi tous les films de virus qui ont trouvé un nouveau sens depuis le début de la pandémie, Contagion est certainement le plus réaliste. Le cinéaste Steven Soderbergh s’est inspiré des épidémies de SRAS (en 2003) et de H1N1 (en 2009) pour réaliser ce thriller aux allures prophétiques, et le résultat, aussi troublant soit-il, apporte une petite lueur d’espoir. (MD) 

Do The Right Thing

Si la pandémie a monopolisé l’espace médiatique en 2020, la montée du mouvement Black Lives Matter a aussi fait couler beaucoup d’encre l’été dernier, dans la foulée du meurtre de George Floyd. Dans ce contexte, difficile de trouver une œuvre aussi pertinente que ce film coup de poing de Spike Lee qui met en scène un jeune Afro-américain qui se fait étrangler par des policiers blancs pendant une arrestation musclée. (MD) 

Les dents de la mer (Jaws)

Photo courtoisie

Comme plusieurs autres vieux films de Steven Spielberg, Les dents de la mer (Jaws) a connu un regain de popularité en 2020 en reprenant l’affiche dans plusieurs ciné-parcs en Amérique du Nord. Preuve que le célèbre requin continue d’effrayer les cinéphiles 45 ans après sa création, le premier Jaws a récolté plus de 7 M$ au box-office l’été passé. (MD) 

Maman, j’ai raté l’avion (Home Alone)

Photo courtoisie

Plusieurs personnes ont vécu un confinement éprouvant, seules et isolées de tous. Mince consolation : elles n’étaient pas un gamin de 8 ans, oublié par sa famille en route pour Paris et devant se défendre contre deux voleurs. (CB) 

Le parc jurassique (Jurassic Park)

Photo courtoisie

Faisant écho à des études qui suggèrent que les amateurs de films d’épouvante s’adaptent mieux à la crise du coronavirus, bien des cinéphiles ont choisi de combattre le feu par le feu : pour oublier la menace posée par l’ignoble COVID-19, quoi de mieux que de regarder d’effroyables dinosaures s’attaquant à des humains. (CB)

La franchise Harry Potter

Photo courtoisie

Mises bout à bout, les huit adaptations des aventures du célèbre magicien de Poudlard représentent près de vingt heures de cinéma. En temps normal, quand nous menons nos vies à cent à l’heure, les mordus de Harry Potter trouvent le moyen de les regarder régulièrement plusieurs fois chacune. Imaginez quand ils n’ont rien d’autre à faire... (CB) 

Jusqu’au déclin

Photo courtoisie

Premier long métrage québécois produit par Netflix, Jusqu’au déclin pouvait difficilement être lancé à un meilleur moment qu’au début de la pandémie. Abordant des sujets très actuels comme le survivalisme et les théories du complot, ce thriller psychologique réalisé par Patrice Laliberté a largement profité du premier confinement, obtenant 21 millions de visionnements à travers le monde pendant ses quatre premières semaines à l’affiche. (MD) 

L’épidémie (Outbreak)

Photo courtoisie

La popularité pandémique de ce film catastrophe, sorti en 1995, tient à la même raison évidente que celle de Contagion : un virus mortel qui se répand comme une traînée de poudre. La distribution, qui regroupe Dustin Hoffman, Morgan Freeman, Rene Russo, Kevin Spacey, Donald Sutherland et Cuba Gooding Jr, donne le vertige. (CB) 

Karate Kid

Photo courtoisie

De nombreux films de sport ont connu un regain de popularité en confinement. Karate Kid est l’un d’entre eux. Avouez que nous avons tous envie d’imiter Daniel-san et d’asséner un puissant coup de pied à la COVID. Où es-tu, Mr Miyagi, pour nous expliquer comment y arriver en fixant l’esprit ? (CB) 

Jumanji : Bienvenue dans la jungle (Jumanji : Welcome To The Jungle)

Photo courtoisie

Sans surprise, plusieurs films familiaux – dont ce second chapitre de la saga Jumanji – ont eu la cote pendant le premier confinement, au printemps dernier. Pour se changer les idées pendant qu’on est enfermés entre quatre murs, quoi de mieux en effet que de regarder une comédie d’action où les héros sont parachutés dans un jeu vidéo. (MD)