/weekend
Navigation

Suite autorisée par la famille Christie: Hercule Poirot reprend du service

Sophie Hannah
Photo courtoisie, Onur Pillar L'autrice Sophie Hannah.

Coup d'oeil sur cet article

Fan inconditionnelle d’Agatha Christie depuis l’âge de 13 ans – année où elle a lu tous ses romans – l’écrivaine britannique Sophie Hannah propose une suite autorisée par la famille Christie des aventures d’Hercule Poirot dans Meurtres à Kingfisher Hill. L’enquête policière tout en finesse, campée dans l’univers d’Agatha Christie, est un vrai bonheur de lecture et montre l’immense talent de Sophie Hannah.

En 1931, Hercule Poirot et l’inspecteur Catchpool doivent se rendre de toute urgence à Kingfisher Hill, où un imposant manoir s’est transformé en scène de crime. Ils ont été convoqués par une lettre bien étrange: on leur demande de résoudre le meurtre du fils aîné des Devonport, Laurence, à condition de le faire à l’insu de tous les résidents.

<strong><em>Meurtres à Kingfisher Hill</em><br>Sophie Hannah</strong><br>Éditions du Masque<br>330 pages
Photo courtoisie
Meurtres à Kingfisher Hill
Sophie Hannah

Éditions du Masque
330 pages

Cette requête est étonnante puisque Helen, la fiancée de Laurence, a immédiatement plaidé coupable. Cependant, son témoignage n’est pas très crédible et Franck, le fils cadet des Devonport et expéditeur de la lettre, est convaincu qu’elle est innocente. Poirot pourra-t-il faire la lumière dans cette triste affaire?

Coïncidences !

En entrevue, Sophie Hannah explique que toute une série de coïncidences l’a conduite à écrire la suite des nombreuses enquêtes d’Hercule Poirot – un projet cher aux descendants d’Agatha Christie. Le rêve pour une fan de la «reine du crime»!

«Ce n’était pas mon idée, au départ. Je n’y aurais jamais pensé, pas dans un million d’années, parce que j’ai toujours présumé que seule Agatha Christie pouvait écrire sur les personnages d’Agatha Christie», dit-elle. 

«Mais il se trouve que la famille Christie, il y a quelques années, souhaitait commander la publication d’un nouveau livre, pour rappeler aux gens qu’Agatha Christie n’était pas démodée. Elle est toujours à la mode, en fait, et ses livres sont toujours aussi divertissants et pertinents de nos jours.»

«Au même moment, mon agent littéraire a participé à une réunion chez Harper Collins, l’éditeur des romans d’Agatha Christie au Royaume-Uni. Il a remarqué des livres d’Agatha Christie sur les étagères et leur a dit que sa cliente, Sophie Hannah, était une grande fan d’Agatha Christie. Deux et deux font quatre... et c’est une heureuse coïncidence. Je n’aurais jamais pensé écrire au sujet des personnages d’Agatha Christie dans de nouvelles histoires.»

Un nouvel angle

Elle a d’abord relu tous les romans d’Agatha Christie et a regardé toutes les adaptations télévisées. «C’était une période de recherche très agréable. Pour chaque livre, je commence par une idée pour l’accroche, et je cherche un angle intéressant à travailler. J’accumule toutes les idées dans ma tête, et quand je commence à en avoir trop, c’est le moment de commencer à écrire!» 

S’ensuivent la production d’un plan très structuré et l’écriture comme telle d’un roman dit «de continuité» – reprendre les personnages d’un auteur décédé et écrire un nouveau roman dans le style de cet auteur.

Hercule Poirot

Sophie Hannah adore le personnage d’Hercule Poirot. «J’aime tout de lui. C’est un personnage très riche, loyal à ses amis. J’aime ses yeux verts et sa tête ronde, en forme d’œuf. Je pense que c’est un personnage chaleureux et aimable, plutôt qu’une espèce de super-héros capable de résoudre toutes les énigmes qui lui sont présentées.»

La réaction des fans d’Agatha Christie a été phénoménale depuis la publication du premier tome de cette nouvelle série. «Ils sont ravis de la sortie de ces nouveaux livres. J’ai reçu des centaines de lettres et de messages de lecteurs qui étaient très heureux du résultat. La famille Christie est elle aussi contente, car cette série à succès a provoqué un regain d’intérêt pour les romans d’Agatha Christie.»  

  • Sophie Hannah est l’auteure de nombreux romans, dont huit thrillers psychologiques traduits dans plus de 40 langues et adaptés pour la télévision. 
  • Elle est une fan inconditionnelle d’Agatha Christie et a dévoré tous ses romans à l’âge de 13 ans. 
  • Elle enseigne la littérature à l’université de Cambridge. 
  • Elle voit la nouvelle période de confinement au Royaume-Uni comme une opportunité de travailler sur différents projets.  

Extrait   

«Lorsque cette histoire commence, il n’est pas minuit, mais deux heures moins dix, l’après-midi du 22 février 1931. Le sentiment d’étrangeté se propagea à ce moment-là, tandis que M. Hercule Poirot et l’inspecteur Edward Catchpool (son ami et votre fidèle narrateur pour les besoins de cette enquête) se tenaient parmi un groupe clairsemé de trente inconnus – pas trop serrés les uns aux autres, mais formant néanmoins un petit attroupement – dans la rue de Buckingham Palace Road à Londres.»