/news/education
Navigation

Soutien scolaire: les organismes communautaires réclament l’accès aux locaux

Coup d'oeil sur cet article

Alors que les organismes communautaires ne seront plus autorisés à offrir du soutien scolaire à partir de lundi, le Regroupement des organismes communautaires québécois de lutte au décrochage (ROCLD) a réclamé samedi matin le maintien de l’accès aux locaux.

• À lire aussi: COVID-19: les examens ministériels de fin d’année annulés

• À lire aussi: COVID-19: Non aux purificateurs d’air dans les écoles

• À lire aussi: Fermeture prolongée des écoles: le premier bulletin scolaire reporté pour une deuxième fois

«Nous demandons au ministre Roberge de reconnaître le rôle important du milieu communautaire en éducation. Nous sommes là, nous aussi, pour contribuer. S’il vous plaît, ne nous fermez pas la porte des écoles au moment où les élèves ont le plus besoin de notre soutien», a ainsi affirmé par communiqué Mélanie Marsolais, directrice générale du ROCLD.

En parallèle de cette décision, le ministre de l’Éducation avait également lancé vendredi un appel à la population afin de recruter des tuteurs bénévoles, qui viendront intervenir en remplacement de ces organismes.

«Nous souhaitons collaborer avec le ministre de l’Éducation à la réussite de son projet de mise en place d’un réseau de tutorat qui soit accessible à tous les jeunes qui en ont besoin», a ajouté Mme Marsolais.

Une soixantaine d’organismes communautaires québécois sont reconnus comme des ressources compétentes pour leur rôle dans la lutte contre le décrochage scolaire.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.