/weekend
Navigation

Survivre après l’épreuve

<strong><em>Découvrir un sens à sa vie</em><br>Victor E. Frankl</strong><br>Les Éditions de l’Homme<br>144 pages
Photo courtoisie Découvrir un sens à sa vie
Victor E. Frankl

Les Éditions de l’Homme
144 pages

Coup d'oeil sur cet article

Quoi de pire qu’avoir vécu dans un camp de concentration nazi lors de la Seconde Guerre mondiale ? C’est ce qu’a vécu l’auteur autrichien Victor E. Frankl, professeur de neurologie et psychiatre à la faculté de médecine de l’Université de Vienne qui a également enseigné dans de grandes universités américaines, dont Harvard. Malgré le fait que sa femme, ses parents et son frère sont tous morts dans des camps de concentration nazis, l’homme qui y a survécu a réussi à donner un sens à la vie, voire l’apprécier malgré les souffrances.

Décédé en 1997 à l’âge de 92 ans, Victor E. Frankl qui a été détenu à Auschwitz pendant trois ans est très certainement une source d’inspiration. Il est l’auteur de 39 livres qui ont été traduits dans 40 langues et qui ont été vendus à plusieurs millions d’exemplaires. Son livre, Découvrir un sens à sa vie, vendu à lui seul à 16 millions de copies, figure sur la liste des 10 livres les plus influents d’Amérique et vient d’être réédité ce mois-ci.

Un psychiatre témoin et victime des horreurs nazies, où l’on procédait à l’extermination d’êtres humains, tenait, malgré lui, à analyser l’horreur et à donner un sens à ce qu’il a vu et qu’il qualifie d’absurde. Certes, l’auteur a su, au fil du temps, faire preuve de résilience et de philosophie. Si on peut se demander comment on peut arriver à survivre à tout cela, on comprend que ses expériences au camp sont considérées tel un cauchemar et que la libération apparaît comme un rêve.

N’avoir peur de rien

Principalement, après une expérience aussi atroce, on ne craint plus l’avenir, car on est conscient que rien ne peut arriver de pire. Si l’expression qui dit que les expériences font grandir, pour Victor E. Frankl, elle prend tout son sens. L’auteur propose trois clés dans son ouvrage afin de permettre à quiconque de se relever après une épreuve. D’abord, l’accomplissement, soit accomplir quelque chose que l’on aime et en être fier. Si cet accomplissement peut avoir un lien avec sa mission de vie, l’effet sera davantage bénéfique. Vient ensuite l’acceptation que les souffrances de la vie sont malheureusement inévitables. Puis, utiliser l’amour pour transcender la souffrance et voir la vie d’une tout autre manière.