/news/provincial
Navigation

Gilles Lehouillier lie son avenir politique au tunnel Québec-Lévis

Le maire de Lévis Gilles Lehouillier
Photo Didier Debusschère Le maire de Lévis Gilles Lehouillier

Coup d'oeil sur cet article

L’état d’avancement du dossier du troisième lien est le principal élément qui guidera Gilles Lehouillier dans sa décision de solliciter ou non un troisième mandat à la mairie, en novembre 2021.

C’est ce que le maire de Lévis a fait savoir, lundi soir, lors d’un point de presse virtuel précédant le premier conseil municipal de l’année 2021. «M. Labeaume parle de son tramway. Moi, je vous parle du tunnel Québec-Lévis. Ça me stimule énormément ces projets-là. Quand je pense au projet de notre Ville qu’on veut mettre de l’avant – on a excellent plan de match – c’est sûr que je me dis: "wow, j’y retourne"», a-t-il laissé tomber en précisant que sa décision finale sera communiquée en février ou en mars.  

M. Lehouillier a ajouté que «son grand rêve» serait que le gouvernement du Québec annonce, tôt en 2021, les détails du troisième lien «avec des échéanciers de réalisation».  

Raisons personnelles

Le maire de Lévis a par ailleurs évoqué «des raisons personnelles» qui motiveront sa décision. Pour l’homme de 67 ans, qui est à la tête de Lévis depuis 2013, il faut d’abord s’assurer d’être en bonne santé avant de solliciter un autre mandat de quatre ans, a-t-il fait valoir.  

Sans révéler de noms, Gilles Lehouillier a affirmé qu’il y aura «peut-être quelques retraits» parmi les 15 conseillers municipaux lévisiens qui appartiennent tous à son parti politique, Lévis Force 10.  

«Ces retraits-là ont trait plus avec des raisons personnelles qu’avec des raisons d’appartenance à l’équipe, a-t-il assuré. Et, souvent, quand il y a quelques retraits, ça nous permet une certaine forme de renouvellement, ce qui n’est pas mauvais.»