/news/provincial
Navigation

Une centaine de sculptures pour le Carnaval de Québec

L’organisation fera le maximum pour égayer les différentes artères de la ville

Mélanie Raymond. DG du Carnaval
Photo d'archives Mélanie Raymond. DG du Carnaval

Coup d'oeil sur cet article

Le rouge ne sera pas la couleur préférée du Carnaval de Québec 2021 mais l’organisation fera tout son possible pour égayer les différentes artères commerciales avec une centaine de sculptures ainsi que plusieurs tours de glace un peu partout à travers la ville.

À moins d’un mois de l’événement, et avec l’ajout d’un couvre-feu qui sera toujours en vigueur lors du lancement des activités, le 67e Carnaval de Québec a dévoilé la programmation adaptée au palier d’alerte du gouvernement du Québec.

Édition spéciale

Du 5 au 14 février, l’édition spéciale Frette, pas frette, j’y vais...ou j’me connecte tentera de maintenir la flamme allumée jusqu’à l’an prochain alors que la pandémie ne sera plus qu’un mauvais souvenir.

« Habituellement, le rouge est notre couleur préférée, ce qui n’est pas tout à fait le cas présentement. On va déployer ce qui a fait la renommée du Carnaval, ce qui est un peu notre ADN. 

« On est content de garder cette portion. Ça va contribuer à mettre un peu de vie », explique Mélanie Raymond, directrice générale du Carnaval.

En zone rouge, le Carnaval déploiera à l’extérieur uniquement des éléments de décor de neige et de glace. 

Un décor hivernal

Les sculptures et les tours de glace d’une hauteur de 20 pieds devraient animer un peu la promenade des marcheurs. 

Une programmation virtuelle sur YouTube s’ajoute avec notamment des spectacles d’Émile Bilodeau et Clay and Friends, des ateliers de mixologie avec Monsieur Cocktail, des entrevues avec des « fous de l’hiver », des quiz et jeux à faire à la maison et des matins en famille avec Arthur L’Aventurier et Ari Cui Cui! 

De plus, le Carnaval lance le Défi Virtuel Bain de neige St-Hubert. Toute la programmation du Carnaval 2021 sera accessible gratuitement.

Le Carnaval souhaite accompagner les gens dans cette période difficile et leur donner un peu de divertissement. 

Un devoir

« C’est nécessaire et on sent une responsabilité. Tout ce qu’on peut faire pour améliorer le quotidien des gens, nous avons le devoir de le faire. On veut aussi préserver les emplois et l’expertise. 

« On va mettre un peu de couleur dans les quartiers. On a une centaine de sculptures réparties sur onze secteurs et six tours dans six quartiers différents. On couvre assez large », ajoute Mme Raymond.

L’organisation doit sans surprise retirer de sa programmation les activités participatives prévues. 

Il n’y aura pas non plus de sites événementiels clôturés.

  • Les détails de la programmation sont disponibles au carnaval.qc.ca.